Des contrôleurs de la SNCF menacent de faire grève ce week-end, en plein chassé-croisé des vacances d'hiver.
Pourquoi se mobilisent-ils ? Le trafic sera-t-il perturbé ? Voici ce qu'il faut savoir.

L'hypothèse d'une grève à la SNCF en pleine période de vacances scolaires prend de l'épaisseur. De nombreux contrôleurs pourraient ne pas travailler le week-end du 17-18 février en raison, selon eux, de la non-application d'un accord signé fin 2022 lors de leur précédent mouvement de contestation. Or, dans de nombreux trains (dont les TGV), leur présence est indispensable pour que le trajet soit effectué. Que réclament les syndicats ? Que répond la direction ? Et, surtout, quand les voyageurs seront-ils fixés ? TF1info récapitule.

Les raisons de la grève

Le 2 février, les contrôleurs annoncent leur volonté de se mettre en grève les 16, 17 et 18 février, week-end de vacances scolaires dans les zones A et C, pour revendiquer des hausses de salaires, une meilleure prise en compte de leur fin de carrière, ainsi que des recrutements.

Problème : comme en 2022, ces contrôleurs sont réunis dans un collectif en dehors du cadre syndical. Ils doivent donc compter sur les organisations syndicales pour déposer un préavis de grève. Ce sera fait par l'intermédiaire de Sud-Rail et de la CGT-Cheminots.

Un dialogue de sourds ?

Une semaine plus tard, le PDG de la SNCF tente de calmer la colère. Jean-Pierre Farandou promet aux syndicats plusieurs mesures de rémunération, dont le versement en mars de 400 euros, mais aussi le recrutement de 200 chefs de bord. Des annonces vraisemblablement insuffisantes. La CGT et Sud-Rail maintiennent leur préavis, ce dernier prévenant que la grève sera "très suivie". 

Jean-Pierre Farandou, lui, assure tout faire pour sauver les congés hivernaux. Ce mardi, il appelle les contrôleurs à "réfléchir" et "bien prendre la dimension" des concessions faites par la direction avant de mettre leur menace à exécution. Selon lui, pour chaque agent qui ne ferait pas grève, "ce sont 500 Français de plus qui peuvent partir en vacances".

Verdict imminent

Combien, justement, seront concernés par des perturbations ce week-end ? Le verdict ne va plus tarder. La SNCF doit communiquer ce mercredi matin son plan de circulation.


I.N

Tout
TF1 Info