Grève SNCF : billet remboursé, compensation à 200%… le mode d’emploi si votre train est annulé

M.L
Publié le 21 décembre 2022 à 16h49, mis à jour le 21 décembre 2022 à 21h10

Source : JT 13h Semaine

Deux TGV sur cinq devraient être annulés ce week-end, suite à un mouvement social qui touche la SNCF.
La direction de l'entreprise a indiqué que les voyageurs concernés pourront bénéficier de bons d'achats "d'une valeur équivalente à deux fois celle du trajet annulé", en plus du remboursement ou de l'échange.

"Pour Noël, nous ne serons pas au rendez-vous" : le PDG de SNCF Voyageurs Christophe Fanichet a présenté les "excuses" de la société ferroviaire sur franceinfo ce mercredi. Le week-end s'annonce en effet très tendu sur les rails, puisque l'entreprise a annoncé ce mercredi que deux TGV sur cinq en moyenne devraient être supprimés samedi 24 et dimanche 25 décembre. Avertis par SMS ou courriel, les usagers concernés pourront obtenir un remboursement ou un échange sans frais. En plus de cela, une "compensation exceptionnelle" est prévue, à hauteur de 200% du prix de leur billet. Voilà le protocole à suivre.

Échange et remboursement sans frais

Les voyageurs dont le train sera annulé dans les jours à venir sont avertis par SMS ou courriel : nombre d'entre eux ont déjà été notifiés. L'échange du billet est gratuit sur des lignes où il reste de la place, tant que vous en faites la demande avant le départ initial de votre train. Cela ne doit vous coûter "aucune plus-value", a insisté Christophe Fanichet. "L'échange est absolument gratuit. Si le billet que vous avez pris est à 59 euros, et que vous avez un (nouveau) billet à 79 euros, vous restez à 59 euros", a-t-il illustré. Pour réaliser cet échange, la SNCF renvoie vers son site.

Reste que la quasi-totalité des trains maintenus sont complets pour le week-end. De nombreux usagers, qui ne peuvent pas décaler leur voyage, doivent donc envisager d'autres moyens de transports et se faire rembourser. Le montant de votre réservation doit vous être recrédité intégralement. Pour obtenir l'indemnisation, la SNCF recommande dans une FAQ d'"utiliser de préférence le canal d’achat de votre billet pour vous faire rembourser, SNCF Connect ou agences en ligne, le 36 35 ou vous rendre en gare". Il est également possible de contacter l'entreprise via ses réseaux sociaux. Là aussi, la demande doit être faite avant le départ initialement prévu du train que vous deviez prendre. 

Une compensation supplémentaire de deux fois le prix du billet

En plus de l'échange et du remboursement du billet, les usagers touchés pourront aussi bénéficier d'une compensation supplémentaire. "Non seulement on avait dit 100% de remboursement, mais aujourd'hui je vous annonce, à votre micro, que les voyageurs qui ne circuleront pas et dont le train a été annulé, c'est 200%", avait déclaré ce mercredi matin le directeur général de SNCF Voyageurs, Christophe Fanichet, sur franceinfo. "Cette grève est inacceptable. Ce geste, on le devait", avait-il justifié, en ajoutant que cette grève coûterait "plusieurs dizaines de millions d'euros" à la société ferroviaire.

Une mesure dont l'entreprise a détaillé les contours bien plus précisément ce mercredi soir : chaque voyageur dont le train a été supprimé dans le cadre de la grève des contrôleurs bénéficiera de bons d'achats SNCF Voyageurs "d'une valeur équivalente à deux fois celle du trajet annulé", a-t-elle expliqué sur Twitter. Sont concernés "tous les voyageurs qui ont un train supprimé du 23 au 26 décembre sur TGV Inoui à destination de la France et de l'Europe, Ouigo et Intercités", a-t-elle ajouté dans un communiqué. D'après le site Ouigo, les trains à bas coût de l'entreprise, ce bon d'achat sera "non recréditable sur votre compte bancaire mais sera valable sur un prochain voyage dans un délai d'un an".

Et ce, même si le billet a déjà été remboursé ou a été échangé contre un autre, et que l'usager a pu voyager. "Si les gens ont reçu un SMS ou un mail hier et qu’ils ont déjà annulé leur billet, ils seront concernés par cette mesure", avait ainsi précisé dans la journée le groupe au Parisien, ajoutant que les voyageurs concernés doivent contacter le service clients. 

Cette compensation "ne pourra pas être délivrée en gare, en boutique ou par téléphone", mais "sera accessible dans les jours à venir en remplissant un formulaire en ligne", a ajouté la SNCF. Ce formulaire sera partagé notamment sur ses réseaux sociaux dès qu'il sera disponible. Il sera aussi communiqué directement aux voyageurs concernés : "Vous recevrez dans les prochains jours un SMS et/ou e-mail, (avec) un lien depuis lequel vous pourrez effectuer votre demande de compensation", a expliqué la société sur Twitter, en réponse à un internaute. 

Le site Ouigo confirme de son côté que le dédommagement de 200% "vous parviendra également par email de manière automatique, dans les prochains jours", et appelle les voyageurs à ne pas solliciter ses services à ce sujet "avant le 3 janvier 2023". Passé cette date, si les usagers n'ont toujours rien reçu, ils peuvent se tourner vers le formulaire de contact du site.


M.L

Tout
TF1 Info