Grève à la SNCF : SUD-Rail maintient son préavis du 15 au 19 décembre, le début des vacances menacé

TD avec AFP
Publié le 10 décembre 2022 à 9h57
JT Perso

Source : Le JT

Le dialogue social se poursuit à la SNCF afin d'éviter des perturbations pour les fêtes.
Alors que la situation reste tendue s'agissant des aiguilleurs, SUD-Rail a annoncé le maintien de son appel à la grève du 15 au 19 décembre.
"Il reste encore du temps à la direction pour poursuivre les négociations si elle veut éviter un conflit important", a indiqué le syndicat.

Y aura-t-il des trains pour le début des vacances scolaires ? Alors que les fêtes de fin d'année se profilent, la direction de la SNCF peine à trouver un terrain d'entente avec les syndicats, laissant planer la crainte d'un mouvement social dans les semaines qui viennent. Une réunion avec les contrôleurs a permis de faire retomber les tensions, mais le conflit engagé avec les aiguilleurs n'est pas clos. Conséquence : SUD-Rail annonce maintenir son appel à la grève du 15 au 19 décembre.

La direction de SNCF Réseau a mis sur la table "une indemnité mensuelle forfaitaire de 60 euros (brut)" qui serait versée à partir du mois de juin 2023 de manière pérenne, de façon à apporter une reconnaissance spécifique aux spécificités du métier. Elle a par ailleurs indiqué avoir accepté d'allouer aux aiguilleurs une "remise de service" de dix minutes à chaque prise de poste. Cela se justifie par le fait que les agents de circulation, dont l'organisation du travail se traduit par un rythme des "3x8", doivent arriver plus tôt ou partir plus tard au moment de la relève, afin de passer la main à l'équipe qui prendra la suite.

La CGT lâche du lest

Les concessions de l'entreprises ont été jugées insuffisantes par SUD-Rail, qui sollicitait 20 minutes et 300 euros mensuels en plus, "comptant pour la retraite et maintenus en cas d'inaptitude". Le syndicat ne lâche pas de lest et décide pour l'heure de conserver son appel à la grève, prévu du jeudi 15 décembre 20 heures au lundi 19 décembre 8 heures. Soit l'ensemble du premier week-end des vacances scolaires.

Lire aussi

Sans les aiguilleurs de la SNCF, au cœur du fonctionnement du réseau, les trains ne peuvent pas rouler. "Il reste encore du temps à la direction SNCF pour poursuivre les négociations si elle veut éviter un conflit important", a insisté SUD-Rail dans un communiqué. L'organisation a dans le même temps communiqué auprès des agents de circulation, les poussant à continuer à "déposer massivement" leurs déclarations d'intention, indispensables pour se mettre en grève. Pour sa part, la CGT a jugé les mesures annoncées "largement insuffisantes", comme l'a confié son secrétaire général, Philippe Martinez. "La CGT va consulter les syndiqués, les salariés, et il y aura une décision prise mardi."

La directrice des ressources humaine de SNCF Réseau, Misoo Yoon, a fait part d'un certain optimiste. Évoquant un "dialogue social constructif et de bon niveau" avec des propositions saluées comme "de 'réelles avancées' par trois organisations syndicales sur quatre", a-t-elle réagi. "On est maximum du maximum de ce qu'on peut faire. On espère que ces propositions seront entendues pour ne pas pénaliser les Français au moment des départs en vacances."


TD avec AFP

Tout
TF1 Info