Le mouvement social mené par les aiguilleurs du ciel ce jeudi devrait être largement suivi, assure une source proche du dossier à l’AFP.
Les aéroports parisiens d’Orly et Roissy sont particulièrement touchés, seuls 25% et 35% des vols y seront maintenus.

Attention si vous prenez l’avion ce jeudi. Les compagnies aériennes seront dans l’obligation une grande partie de leurs vols en raison d’une grève massive des aiguilleurs du ciel. Près de 75% des appareils resteront au sol à l’aéroport parisien d’Orly, 65% à Roissy ainsi qu’à Marseille, selon une source proche du dossier à l’AFP. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) leur demandera également d'annuler 60% des vols à Toulouse et Nice, et 50% pour les autres aéroports.

"De très gros retards" seront aussi à prévoir, assure un secrétaire national du Syndicat national des contrôleurs aériens sous couvert d’anonymat. Le SNCTA conteste la refonte du contrôle aérien qui vise selon lui à "augmenter la productivité". Il demande notamment des mesures de compensation et des hausses de salaires qui feraient converger les aiguilleurs du ciel vers les "standards sociaux européens". Il donne quinze jours aux pouvoirs publics pour "s’inscrire dans la recherche de solutions".

Un nouveau mouvement social menace désormais le pont de l’Ascension, un préavis de grève ayant été déposé par le SNCTA pour les journées des jeudi 9, vendredi 10 et samedi 11 mai.


La rédaction de TF1info avec AFP

Tout
TF1 Info