Grève dans les aéroports de Paris : 1 vol sur 5 annulé samedi jusqu'à 14h à Roissy-Charles-de-Gaulle

La rédaction de TF1info
Publié le 1 juillet 2022 à 20h29, mis à jour le 2 juillet 2022 à 7h12
JT Perso

Source : JT 20h WE

Les négociations salariales se sont achevées sur un échec, ce vendredi.
Le mouvement de grève, initié par les pompiers de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, se poursuit samedi.
À une semaine du premier week-end des vacances scolaires, les départs s'annoncent tendus.

Annulations et retards. Le conflit social dans plusieurs aéroports français, en particulier celui de Roissy-Charles-de-Gaulle, va se poursuivre durant le week-end et risque d'affecter les grands départs la semaine prochaine, après l'échec de négociations salariales ce vendredi. 

C'est au départ un mouvement de grève des pompiers de Roissy, le premier aéroport de France, portant sur la grille des salaires, et qui a déjà contraint les compagnies à annuler un vol sur six jeudi et vendredi, entre 7h et 14h. Ce samedi, ce sont 20% des vols qui seront supprimés entre 7h et 14h, à la demande de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), pour des raisons de sécurité, la grève de cette catégorie de personnel nécessitant la fermeture d'une partie des pistes.

Les pompiers rejoints par d'autres salariés d'ADP

Si "le mouvement se poursuit chez les pompiers", "insatisfaits des propositions de la direction" en matière de salaires, comme l'explique le secrétaire général de la CGT du Groupe ADP, les soldats du feu viennent d'être rejoints par d'autres salariés de ce groupe, qui gère l'ensemble des aéroports d'Île-de-France. Ce mouvement intersyndical et interprofessionnel pour les salaires et les conditions de travail a déposé un préavis qui court sur tout le week-end. Les négociations de vendredi, qui n'ont pas abouti, portaient sur les salaires au sein du Groupe ADP, contrôlé en majorité par l'État. 

Le trafic à l'aéroport d'Orly n'a en revanche pas été affecté. Quelque 300 salariés et sous-traitants grévistes ont manifesté vendredi matin entre les terminaux, bloquant ponctuellement les accès routiers, selon ADP qui pointait aussi "quelques retards" d'avions au départ. À l'appel d'une intersyndicale FO-CGT-CFE-CGC, un préavis de grève a également été déposé de vendredi à lundi à Marseille-Provence, mais sa direction ne prévoyait ni annulation ni retard, des personnels ayant été réquisitionnés par arrêté préfectoral.

Lire aussi

De nouveaux préavis ont également été déposés pour le week-end prochain, le premier dans la foulée du début des vacances scolaires d'été, qui voit traditionnellement un pic de fréquentation dans les aéroports. ADP invite les passagers à arriver "trois heures [avant leur vol] pour un vol international" et "deux heures pour un vol domestique ou européen". L'été s'annonce très difficile dans le secteur aérien européen, qui peine à retrouver son efficacité après la pandémie et connaît de nombreux mouvements sociaux. 


La rédaction de TF1info

Sur le
même thème

Tout
TF1 Info