Le trafic sera "très perturbé" ce mardi 31 janvier, dans les métros, RER, et trains de banlieue.
La seconde journée de mobilisation contre la réforme des retraites s'annonce d'une ampleur comparable à celle du 19 janvier.
TF1info fait le point sur les lignes touchées par la grève.

Le trafic des métros, RER et trains de banlieue en région parisienne sera "très perturbé" ce mardi 31 janvier, avec de nombreuses lignes ne fonctionnant, parfois partiellement, qu'aux heures de pointe, tandis que les trains de la SNCF seront rares ou inexistants. La seconde journée de mobilisation contre la réforme des retraites voulue par le gouvernement s'annonce très suivie en Ile-de-France, même si le trafic devrait être légèrement moins affecté, notamment pour le métro.

Métro

Le trafic du métro devrait en effet être moins perturbé que le 19 janvier, seule la petite ligne 3bis étant fermée toute la journée a indiqué la RATP dans un communiqué précisant les prévisions établies la veille. Les lignes 3, 6, 8, 11 et 13 ne seront ouvertes qu'aux heures de pointe (généralement de 7h30 à 9h30, puis de 16h30 à 19h30, mais avec des variations sur certains tronçons), avec des fréquences variant de 1 rame sur 3 à 1 sur 5. Les lignes 5, 7, 7bis, 9 et 10 fonctionneront également aux heures de pointe, sur toute leur longueur, avec des fréquences variables. 

La ligne 4, partiellement automatisée, roulera toute la journée, avec 1 rame sur 2 aux heures de pointe et 1 rame sur 4 aux heures creuses. Les lignes 2 et 12 rouleront de 5h30 à 20h00 avec 1 rame sur 3 aux heures de pointe et 1 sur 4 aux heures creuses. Les lignes 1 et 14, entièrement automatisées, fonctionneront normalement, mais la RATP met en garde contre un risque de saturation, les usagers les utilisant pour pallier l'absence de leurs lignes habituelles.

Sur l'ensemble des lignes, un certain nombre de stations resteront fermées, comme celles d'Alésia, Bastille, Montparnasse-Bienvenüe, Opéra ou République.

RER

On ne comptera qu'un train sur 2 aux heures de pointe pour le RER A et 1 sur 4 en heures creuses, avec une fin de service vers minuit.  Seul 1 train sur 2 circulera aux heures de pointe et 1 train sur 3 aux heures creuses sur la partie sud du RER B exploitée par la RATP, l'interconnexion n'étant pas assurée avec la partie nord où la SNCF prévoit 1 train sur 3 aux heures de pointe et 1 sur 2 aux heures creuses. 

Sur le réseau des trains de banlieue, la SNCF prévoit 1 train sur 3 sur les lignes H et U, et 1 train sur 4 sur la K. La compagnie prévoit 1 train sur 10 en moyenne sur les lignes C, D, E, J, L, N, P et R. La plupart de ces lignes ne circuleront plus qu'aux heures de pointe et/ou sur une partie de leur parcours. 

Il n'y aura pour le RER C, par exemple, aucun train pendant toute la journée entre Paris Austerlitz et Pontoise et entre Paris Austerlitz et Versailles Château Rive Gauche, tandis que le RER D n'ira pas plus loin que Goussainville au nord ni que Corbeil-Essonnes au sud, de même qu'il ne circulera pas entre Juvisy et Corbeil via Ris-Orangis.

La situation devrait être bien meilleure pour les autobus de la RATP, avec 8 passages sur 10 à Paris et en petite couronne. Côté tramways, la RATP, Keolis et la SNCF prévoient un trafic normal sur les lignes T4, T6, T8, T9, T11 et T13, un trafic quasi normal sur le T3b, et des perturbations légères sur les T1, T2, T3a ,T5 et T7.  

La RATP et SNCF Voyageurs invitent tous les voyageurs qui le peuvent à télétravailler ou à différer leurs déplacements. L'autorité régionale des transports Ile-de-France Mobilités propose jeudi la gratuité du covoiturage aux Franciliens et augmente la subvention accordée aux conducteurs.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info