Plus de 700 voyageurs ont vécu onze heures de galère dans un train Paris-Clermont-Ferrand, vendredi soir.
Ils se sont retrouvés bloqués sur les voies, sans chauffage ni nourriture.
Jean-Marie Bagayoko revient sur la galère des usagers des transports dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Les retards de train, c’est une galère que rencontrent beaucoup de Français. Et parfois, ce retard vire carrément au cauchemar. C’est ce qui est arrivé aux voyageurs du train Paris-Clermont, vendredi 19 janvier. Des utilisateurs se sont retrouvés coincés pendant 11 heures, dans le froid et le noir. Ce type de mésaventure arrive, hélas, très souvent, rappelle Jean-Marie Bagayoko dans Bonjour ! La Matinale TF1. D’ailleurs, les retards ne concernent pas que les trains grandes lignes, c’est aussi le quotidien des voyageurs des transports en communs, comme le métro ou encore le RER. 

Les trains en retard, un constat partagé un peu partout en France

Avarie matérielle, panne de signalisation, bagages abandonnés, colis suspects, incident technique… Les raisons qui expliquent les retards sont nombreuses. À Paris, il existe un classement des pires lignes de métro. Les lignes 3,6,7,8 et 13 sont considérées comme en "grande difficulté" par la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse. Des lignes qui affichent un niveau de performance particulièrement faible, puisqu’elles sont sous la barre des 85 %, de quoi mettre les nerfs des usagers à rude épreuve.

Il n’y a pas que dans cette région que les transports en commun sont pointés du doigt pour leur manque de ponctualité. À Lille, Lyon ou Toulouse, le même constat est partagé et les utilisateurs dénoncent des retards constants, mais aussi un équipement obsolète.

Des équipements vétustes

Vendredi dernier, le temps de trajet entre Paris et Clermont a été multiplié par trois pour les usagers, précisément à cause d’une panne de locomotive. La conséquence ? Plus de chauffage et plus d’électricité dans les wagons pour les 700 voyageurs, alors que les températures étaient glaciales. "La Croix Rouge et les pompiers ont été appelés pour intervenir", rapporte Jean-Marie Bagayoko. Les problèmes sur cette ligne ne sont pas nouveaux, puisqu’elle connaît des problèmes récurrents. "Les usagers ont toujours un petit croisement de doigts avant de monter dans le train… On peut avoir des petits retards, de temps en temps. On est sur deux, trois heures ou des gros couacs comme ce qu’il s’est passé dans la nuit du vendredi à samedi", témoigne Peggy Chabaud, passagère du train Paris-Clermont.

Exaspérés par ces retards, les passagers ont d'ailleurs décidé de créer un collectif. Quant à la SNCF, elle a promis de dédommager les usagers de manière exceptionnelle. Tous les passagers seront remboursés à hauteur de 150 % du prix.   


Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Jean-Marie Bagayoko

Tout
TF1 Info