Pour les deux ans de son offre "Ouigo Train Classique", la compagnie ferroviaire met en vente 50.000 billets mardi et mercredi.
Il faudra débourser entre 5 et 49 euros pour acheter un billet "Ouigo lent".
Vingt destinations sont proposées, avec des trajets moins rapides.

Des trajets moins chers... mais plus longs. C'est ce que propose à ses voyageurs la SNCF avec son offre "Ouigo Train Classique", lancée en avril 2022. Pour fêter les deux ans de cette offre ultra low-cost, aussi appelée "Ouigo lents", la compagnie ferroviaire met en vente 50.000 billets à partir de  5 euros, mardi 21 et mercredi 22 mai, relève BFMTV. Ces billets seront accessibles sur le site ouigo.com. 

Vingt destinations sont concernées par ces billets à petit prix, au départ de Paris, avec pour terminus Rennes, Nantes et Lyon. "Ouigo Train Classique, ce sont des trains Corail réhabilités aux couleurs Ouigo, qui vous font voyager à prix mini-mini : entre 10 et 49 euros, et pour les enfants, c’est 5 euros", explique la filiale à bas coûts de la SNCF. Si les prix des billets sont plafonnés à 49 euros, ils ont en revanche augmenté puisque la SNCF garantissait des billets à 30 euros maximum en 2022, au lancement de l’offre.

Des temps de trajets allongés

Il faut en revanche s’armer de patience : les trajets effectués en "Ouigo Train Classique" sont plus longs qu’en"Ouigo Grande Vitesse". La société ferroviaire évoque pour un "Ouigo Train Classique" une vitesse maximum de 160 km/h, quand le "Ouigo Grande Vitesse" circule à 300 km/h. Pour un Paris-Rennes, il faut ainsi compter moins de 5 heures, à raison d’un aller-retour quotidien, contre 1h30 en TGV Inoui. Pour un Paris-Nantes, qui compte jusqu’à trois allers-retours quotidiens, le temps de trajet est compris entre 3h30 et 4h15, contre 2h10 en Inoui. Quant au Paris-Lyon (un aller-retour quotidien) le temps de trajet est compris entre 5 heures et 5h45, contre 2 heures en Inoui.

Comme le trajet est rallongé, le train, qui n’est pas équipé d’un wagon bar, propose "un service snacking en vente ambulante" précise la SNCF dans un communiqué. Dans ces trains, il n’y a en revanche ni Wi-Fi ni prises électriques. Les billets sont par ailleurs échangeables dans les mêmes conditions que pour le "Ouigo Grande Vitesse". 

La SNCF se vante d’avoir transporté depuis le lancement de cette offre en 2022 "plus de deux millions de voyageurs sur les lignes Paris-Lyon et Paris-Nantes" tandis que "60% des billets ont été vendus à moins de 20 euros", indiquait le 19 mars dernier Jérôme Laffon, directeur de Ouigo.


JC

Tout
TF1 Info