Voiture, bus, covoiturage... les plans B pour faire face à la grève de la SNCF

par La rédaction de TF1info | Reportage Noé Gandillot, Stacy Petit
Publié le 15 février 2024 à 16h36

Source : JT 13h Semaine

Un TGV sur deux ne circulera pas à partir de ce jeudi soir et pour tout le week-end en raison de la grève des contrôleurs.
Si les destinations à la montagne ne sont pas concernées, c'est en revanche une galère qui s'annonce pour les autres voyageurs.

À la gare de Toulouse ce jeudi matin, il y a ceux qui croisent les doigts et ceux plus prévoyants qui se sont déjà organisés. "Donc là, je ne vais pas compter sur le train. Je vais prendre le covoiturage parce que c’est garanti que je vais me rendre à destination", explique un voyageur.

La moitié des trains sont annulés

Le covoiturage ou le car, voilà deux solutions prises d’assaut. Sur certaines destinations comme Nantes, il ne reste que quelques places. Au prix fort, comptez une centaine d’euros depuis Paris. Et il y a déjà plus de 15% de réservations.

Entre ce jeudi soir et lundi matin, la moitié des trains sont annulés. Pourtant, la direction de la SNCF l’assure, il reste 300.000 billets et chaque voyageur, nous dit-on, devrait pouvoir trouver une solution de secours en train, à condition d’être flexible.

Un désagrément que la SNCF a prévu de compenser. En plus du remboursement total du billet, la direction a annoncé un geste commercial de 50% sur votre prochain voyage.


La rédaction de TF1info | Reportage Noé Gandillot, Stacy Petit

Tout
TF1 Info