Ce poteau de signalisation coiffé d’un triangle métallique est souvent implanté au bord des routes ou aux abords des champs.
Il peut être de couleur jaune ou rouge, en fonction de son indication.
Bien qu’il ne soit pas inscrit au Code de la route, il est absolument essentiel.

Vous avez sans aucun doute déjà aperçu ces mystérieux poteaux de signalisation, coiffés d’un triangle métallique, au bord de la route ou aux abords des champs. S’ils sont souvent jaunes, ils peuvent aussi être rouges selon les cas. Vous avez beau vous remémorer vos cours de code de la route, ils ne vous disent rien. Que signifient-ils et à quoi servent-ils ?  

Non, il ne s’agit pas d’un abri pour les oiseaux

S’ils ne sont pas mentionnés lors de la phase théorique du permis de conduire, durant l’apprentissage du Code de la route, c’est tout simplement parce qu’ils n’ont rien à voir avec les règles de circulation. Leur signification est tout autre. Et non, ils ne servent pas d’abri pour les oiseaux. En effet, ce mystérieux poteau jaune, surmonté d’un triangle telle une petite maison, indique la présence d’une… canalisation de gaz enterrée. 

Outre sa couleur et son aspect, il porte la plupart du temps des symboles, des lettres, voire des chiffres, afin de fournir des informations supplémentaires aux ingénieurs et techniciens. Aussi, un numéro de téléphone d’urgence peut aussi être inscrit pour contacter les services compétents en cas de soucis. Mais rassurez-vous, ces canalisations ne sont en rien nocives pour l’environnement, ni pour l’homme puisqu’elles sont enterrées à un mètre du sol.

Et si le poteau au chapeau métallique est rouge ?

Le même poteau, mais rouge, indique quant à lui la présence d’une ligne souterraine haute tension de 225 000 volts à proximité. RTE, le Réseau de transport d’électricité, se charge de les installer. En cas de travaux, ces poteaux de signalisation sont absolument essentiels afin d’éviter tout problème. En effet, il convient aux techniciens et aux sociétés de prévenir RTE si des chantiers doivent être effectués à proximité de ces poteaux et donc d’une ligne souterraine. 


Marie BOUISSEREN pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info