Inflation, sobriété énergétique... Une fin d'année 2022 pas à la fête

Île-de-France : comme le pass Navigo, le prix du ticket de métro va bondir

M.L
Publié le 28 novembre 2022 à 9h30
JT Perso

Source : TF1 Info

Le ticket pour accéder aux lignes de métro parisiennes devrait augmenter de 40 centimes dès l'année prochaine.
Les prix de fonctionnement du réseau ont grimpé à cause de la crise énergétique notamment, justifie Île-de-France Mobilités.
Le gestionnaire de transports espère ainsi récupérer 500 millions d'euros de recettes supplémentaires.

Dès l'année prochaine, circuler dans Paris risque de vous coûter bien plus cher. La région Ile-de-France étudie déjà la possibilité de faire grimper le prix du pass Navigo de 75,20 à 90 euros, en espérant du gouvernement un geste pour éviter ce scénario, selon des documents consultés dimanche par l'AFP. Mais ce n'est pas tout : d'après plusieurs médias, le prix du ticket de métro parisien pourrait aussi connaître un bond. À compter du 1er janvier 2023, il pourrait coûter 2,30 euros, contre 1,90 euro aujourd'hui, soit une hausse de 21%. 

Ce nouveau tarif doit être présenté et soumis au vote le 7 décembre prochain en Conseil d'administration d'Île-de-France Mobilités (IDFM), tout comme celui du pass Navigo. Quant au carnet de 10 tickets, il devrait passer à 17,90 euros sur un support dématérialisé, au lieu de 14,90 euros qu'aujourd'hui, et à 20,30 euros en papier, au lieu de 16,90 euros, d'après BFM Île-de-France. Ces hausses seraient destinées à amortir la flambée des coûts de fonctionnement des lignes, liée à l'inflation et la crise énergétique. 

Près d'un milliard d'euros à trouver dès 2023

Dans les documents transmis par le gestionnaire des transports aux administrateurs, sa présidente Valérie Pécresse justifie cette décision en estimant qu'il "manque à IDFM 950 millions d’euros dès 2023, et davantage les années suivantes", "dans un contexte de recettes voyageurs qui restent en berne, avec 85 % de fréquentation du niveau pré-Covid", des propos cités par Le Parisien. D'après franceinfo, la hausse du prix du ticket devrait rapporter environ 500 millions d'euros à la société. 

"Les collectivités et les usagers vont faire un effort", a averti une source proche du dossier auprès de BFMTV. Pour que cette hausse ne se répercute pas uniquement sur le porte-monnaie des voyageurs, Valérie Pécresse, également présidente LR de la région, appelle le gouvernement à faire augmenter la contribution des entreprises, qui financent aujourd'hui la moitié des transports franciliens. 

Lire aussi

Une proposition déjà rejetée par les sénateurs la semaine passée, et à laquelle le gouvernement s'oppose lui aussi. "Des discussions sont en cours, nous verrons dans les prochains jours et prochaines semaines comment on peut aider", a toutefois promis dimanche le ministre des Transports Clément Beaune, sur Europe 1/CNews. 


M.L

Tout
TF1 Info