Stationnement : à Lyon, des tarifs basés sur des critères écologiques et sociaux dès 2024

par F.R avec AFP
Publié le 17 mai 2023 à 16h24, mis à jour le 19 mai 2023 à 7h08

Source : TF1 Info

La ville de Lyon a annoncé, dans un communiqué, la mise en place dès 2024 de formules de stationnement.
Ces dernières sont basées sur des critères écologiques et sociaux.
Les voitures les plus polluantes payeront ainsi plus.

La ville de Lyon va mettre en place à partir de 2024 des tarifs de stationnement progressifs, basés sur des critères écologiques et sociaux : les propriétaires de grosses voitures, plus polluantes, payeront plus. La municipalité souhaite ainsi "garantir un juste partage de l'espace public, s'inscrire dans la politique de santé globale et répondre à l'urgence climatique", comme elle l'explique dans un communiqué.

Elle prévoit ainsi d'abandonner le tarif unique actuel, un abonnement mensuel de 20 euros pour les résidents, au profit de trois formules. Et d'adapter le même principe pour les "visiteurs".

Trois formules différentes

La première formule, à 15 euros par mois, concernera les foyers "les plus modestes", ainsi que les véhicules électriques de moins de 2200 kilos et les véhicules thermiques de moins de 1000 kilos (soit le segment des petites citadines). Le tarif "standard", à 30 euros par mois, s'appliquera aux véhicules thermiques de 1000 à 1725 kilos, ainsi qu'aux hybrides rechargeables jusqu'à 1900 kilos.

Enfin, un tarif "majoré", à 45 euros par mois, s'appliquera aux véhicules "les plus encombrants", soit les véhicules thermiques de plus de 1725 kilos, un seuil qui fait référence aux véhicules concernés par le malus poids de l'État. Les hybrides rechargeables de plus de 1900 kilos sont également concernées, ainsi que les véhicules "crit'air verte" de plus de 2200 kilos.

"Face aux enjeux d'encombrement de l'espace public et d'urgence climatique, le constat est celui d'un alourdissement et d'un agrandissement des véhicules motorisés. C'est un constat souligné par la Convention citoyenne pour le climat et désormais intégré dans la loi", rappelle Valentin Lungenstrass, adjoint au maire de Lyon, délégué aux Mobilités, à la Logistique urbaine et aux Espaces Publics, cité dans le communiqué.


F.R avec AFP

Tout
TF1 Info