Stationnement des SUV : après Paris, des mesures similaires étendues à d'autres villes ?

par TD
Publié le 6 février 2024 à 15h17

Source : JT 20h WE

La consultation citoyenne organisée à Paris entérine une taxation plus sévère pour le stationnement des SUV.
Un vote qui pourrait dans les mois à venir faire des émules ailleurs en France.
Grenoble ou Lyon y travaillent, tandis que se pose aussi la question à Toulouse.

C'est désormais officiel, le tarif de stationnement des SUV à Paris va tripler. Après avoir annoncé mi-novembre qu'elle souhaitait une hausse significative pour ces véhicules imposants, Anne Hidalgo s'est réjouie du vote des Parisiens, le 4 février, en faveur d'une telle mesure. Si la capitale fait office de précurseur, on observe que des réflexions similaires sont entamées dans plusieurs villes de France.

Bordeaux et Grenoble y songent

Fin janvier, on apprenait que Lyon adoptait également sa politique en matière de stationnement. Il s'agit "d’encourager l’usage de véhicules plus sobres et moins polluants", fait savoir la municipalité, tout en veillant à "introduire plus de justice sociale en prenant en compte les critères sociaux et familiaux des automobilistes lyonnais". En pratique, les tarifs pour les résidents et les visiteurs évoluent, avec une majoration très nette pour les SUV et autres véhicules lourds et encombrants.

Les véhicules légers et/ou électriques auront droit à un tarif réduit.
Les véhicules légers et/ou électriques auront droit à un tarif réduit. - Ville de Lyon

Il n'est pas exclu qu'en Gironde, Bordeaux adopte à l'avenir des dispositions semblables. Contactée par Sud Ouest, la municipalité écologiste confirme que l'idée est en gestation. "Cet enjeu, qui vise plus largement à réduire les émissions de gaz à effet de serre, est en cours de réflexion à Bordeaux, depuis plusieurs mois, pour aboutir à une tarification simple et efficace qui prenne en compte les critères environnementaux et sociaux", note-t-elle. Pour le moment, la mairie rapporte que ses services se livrent à des "études et un travail précis", avant peut-être de franchir le pas à l'avenir.

Le maire écologiste de Grenoble veut, lui aussi, lutter contre les SUV, qu'il décrit comme "une plaie pour la planète". Si la Ville a d'ores et déjà mis en place un tarif majoré pour les véhicules lourds dans les parkings souterrains, il est désormais question de généraliser cette mesure au stationnement sur l'espace public. Ce qu'a confirmé dans la presse locale ces derniers jours l’adjoint en charge du stationnement, Gilles Namur. Il s'agirait ainsi de "mettre en place une tarification environnementale qui serait liée au poids", a confié l'intéressé au Dauphiné Libéré.

Si Toulouse a instauré un stationnement gratuit pour les véhicules 100% électriques, la municipalité se montre pour l'heure prudente au sujet de tarifs augmentés pour les SUV. Des réserves encore plus franches du côté de d'Aix-Marseille : la présidente LR Martine Vassal a ainsi manifesté son opposition, dénonçant la mise en place à Paris d'une "mesure punitive".


TD

Tout
TF1 Info