Accident de voirie : la mairie de Paris a versé 54.000 euros à ce cycliste

par V. F Reportage vidéo : Benoît Christal et Christophe Nieulac
Publié le 17 janvier 2023 à 11h17, mis à jour le 17 janvier 2023 à 12h18

Source : JT 20h Semaine

En 2022, la ville de Paris a indemnisé 149 victimes d'accidents corporels survenus sur la voie publique.
En cause notamment, des trottoirs mal entretenus ou des poteaux dangereusement placés.
Marc, cycliste, est l'une de ces victimes, il témoigne auprès de TF1.

Pour un accident a priori banal, la vie de Marc de Stoppani a changé il y a quatre ans. Alors qu'il se déplaçait à vélo, son genou droit a percuté un poteau en acier sur une voie cyclable à Paris. Selon lui, l'obstacle était impossible à voir de nuit. Et les conséquences sont graves. "Je me suis fracturé la rotule, donc j'ai été arrêté pendant plusieurs mois. J'ai été opéré puisque la rotule était en petits morceaux", raconte-t-il dans la vidéo du 20H de TF1 en tête de cet article. Handicapé durant deux ans, il a aussi dû arrêter son activité de commerçant.

54.000 euros d'indemnités

Pour ce préjudice, Marc a obtenu 54.000 euros de la mairie de Paris. Une somme qu'il estime tout à fait justifiée. "Là, on se retrouve avec un pieu en métal à hauteur de bassin en plein dans la circulation, ce n'est pas possible. Est-ce que les personnes qui s'occupent de la voirie sont conscientes de la fragilité du cycliste ?", interroge-t-il. Le poteau qu'il a percuté a depuis été retiré.

En 2022, la ville de Paris a indemnisé 149 victimes d'accidents corporels survenus sur la voie publique et 288 victimes d'accidents de véhicules.  Les sommes demandées vont de 70 euros pour des vêtements abîmés à 150 000 euros pour des dépenses de santé importantes. Leur coût pour la municipalité, qui dépasse deux millions d'euros, est en forte hausse par rapport à 2019, quand il s'élevait à 1,2 million d'euros. Pour l'opposant LR Aurélien Véron, le fait que le montant de ces indemnisations ait "doublé depuis six ans" prouve que "la gravité moyenne de ces accidents a nettement augmenté", en raison de "défauts d'entretien" ou de "mauvaises conceptions ou malfaçons".

L'adjoint à la voirie David Belliard, lui, avance une "sorte d'inflation" des assurances et une "tendance globale de judiciarisation des rapports". Dans le même temps, "le nombre de dossiers diminue", souligne-t-il auprès de l'AFP : de 599 personnes indemnisées en 2019 (428 accidents de véhicule et 171 corporels), le conseil de Paris en a indemnisé 437 en 2022 (288 et 149). "Cela reste évidemment trop important, mais Paris est une ville extrêmement dense avec deux millions d'habitants et quatre millions de personnes qui y transitent", ajoute l'élu écologiste.


V. F Reportage vidéo : Benoît Christal et Christophe Nieulac

Tout
TF1 Info