Le WE

Bagages perdus à Roissy : "j'ai dépensé 1200 dollars pour tout racheter durant mon voyage"

Léa Prati | Reportage T. Jarrion, M. Simon, C. Eckersley
Publié le 15 juillet 2022 à 20h37, mis à jour le 16 juillet 2022 à 17h03
JT Perso

Source : JT 20h WE

À l'aéroport de Roissy, 35.000 bagages ont été égarés au début du mois de juillet.
Vendredi 15 juillet, le ministre des Transports annonçait qu'ils avaient tous été réacheminés.
Mais selon les informations de TF1-LCI, plusieurs centaines de valises n'auraient toujours pas été restituées.

Les images des milliers de bagages entassés à Roissy-Charles de Gaulle ont fait le tour du monde. Au total, ce sont plus de 35.000 valises perdues qui devaient être restituées à leurs propriétaires à partir de ce mercredi 13 juillet dans la soirée, selon Augustin de Romanet, le PDG du groupe ADP. Deux jours plus tard, le 15 juillet, le ministre des Transports Clément Beaune a assuré que l'incident était enfin terminé. "Il y a eu 35.000 bagages à réacheminer, ça a été fait intégralement", a-t-il affirmé au micro de France info.

Une affirmation qui ne semble pas être exacte. "Je suis vraiment énervée. Mon bagage a disparu depuis le 28 juin" alors qu'elle partait en vacances à Dubaï, s'agace Adjara, qui attend sa valise depuis 19 jours. On lui apprend finalement que son bagage est resté à Dubaï. Il va falloir qu'elle patiente encore avant de l'avoir. 

Comme elle, ils sont des dizaines de voyageurs à attendre des heures dans l'espoir de retrouver leurs valises, souvent perdues depuis plusieurs jours. Les témoignages de clients désœuvrés ne cessent de s'accumuler. "Je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe, je ne sais pas pourquoi, ce n'est pas mieux gérer que ça. C’est hallucinant", affirme une voyageuse émue, assise dans l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. 

Gestion compliquée des litiges

La gestion des litiges reste toujours compliquée après deux semaines chaotiques. À Lyon, par exemple, un couple attend toujours sa valise perdue à Roissy le 1er juillet. Le service client d'Air France ne prend personne au téléphone. "Nous sommes hors de nous. L’application d’Air France est complètement HS. C’est vraiment ne pas considérer sa clientèle", explique l'homme. "Le statut de mon bagage aujourd’hui, c’est toujours indiqué "merci de compléter le formulaire"", renchérit sa compagne. 

Les deux personnes espèrent un dédommagement, tout comme Virginie qui a transmis à TF1-LCI une vidéo depuis la Californie. Cette mère de deux garçons a dû dépenser plus d'un millier de dollars à cause de cet incident technique. "On a dû tout racheter en arrivant sur place : shorts, tee-shirts, brosses à dents, dentifrices, médicaments. A trois, j’en ai eu pour 1200 dollars", détaille-t-elle. 

Lire aussi

Deux ou trois milles personnes supplémentaires

Pour rappel, cet incident s'était produit suite à une panne informatique couplée à un mouvement de grève le 1er juillet qui a bloqué une machine de triage pendant deux heures. Depuis, 100 personnes de plus travaillent chaque nuit pour rattraper le retard, a affirmé le PDG du groupe.

Mais selon, Yves Joulin, secrétaire général UNSA aérien, ce n'est pas 100 personnes de plus mais "deux ou trois milles personnes supplémentaires" qu'il faudrait employer pour que "la fin de l'été se déroule bien". Selon lui, il resterait "encore malheureusement des centaines, voire des milliers de bagages en souffrance."

D'autant plus que la situation semble être tendue dans d'autres aéroports situés en région. Pour preuve, une vidéo envoyée à TF1 montre notamment une zone réservée au personnel où des dizaines de bagages s’y entassent depuis plusieurs jours. 


Léa Prati | Reportage T. Jarrion, M. Simon, C. Eckersley

Tout
TF1 Info