Le 13H

Excès de vitesse : quelle est la vraie marge d'erreur des radars fixes et mobiles ?

M.D. | Reportage vidéo TF1 Benoît Christal, Corinne Chevreton
Publié le 7 décembre 2022 à 17h44, mis à jour le 8 décembre 2022 à 11h05
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Pas moins de 4400 radars fixes ou mobiles sont en service dans l'Hexagone
Ils sont de plus en plus sophistiqués, et la marge d'erreur diminue avec eux.
On fait le point sur les normes actuelles.

C'est la bête noire des conducteurs un peu trop pressés. Qu'ils soient mobiles ou fixes, quelque 4400 radars sont implantés sur les routes de l'Hexagone. Ils sont source de stress pour les uns, d'agacement pour les autres. Mais ne l'oublions pas, la présence ces dispositifs a aussi et surtout un rôle dissuasif et permet potentiellement, chacun le sait, de sauver des vies. Et rien ne vous empêche pour autant de flirter (très) légèrement avec les limitations de vitesse, une marge d'erreur étant appliquée par rapport à la vitesse enregistrée.

Mais attention, à ce petit jeu-là, une mauvaise surprise pourrait vite vous arriver. D'autant que cette "marge technique", pour reprendre le terme officiel, tend à diminuer au fil des années et à mesure que les radars se perfectionnent. Elle reste d'ailleurs méconnue de beaucoup de Français, comme le constate une équipe de TF1 dans le reportage en tête de cet article. "Ouh là ! Je ne sais pas du tout", admet une conductrice. "En voiture, si on se met à 5-6 km/h au-dessus, on ne reçoit rien", avance un chauffeur-livreur, visiblement plutôt bien renseigné.

Lire aussi

En effet, selon les chiffres officiels sur le site de la Sécurité routière, pour les radars fixes, une "marge de 5 km/h est décomptée de la vitesse enregistrée, à l’avantage du conducteur", pour les limitations en dessous de 110 km/h. Autrement dit, sur une route limitée à 80, il faut que la vitesse enregistrée soit supérieure ou égale à 86 km/h. La marge d'erreur augmente d'un chouia pour les limitations à partir de 110 (5,5 km/h, soit une vitesse de 116 km enregistrée par l'appareil), pour 120 (6 km/h, soit 127 km/h) et enfin sur autoroute (6,5 km par heure, soit 137 km/h), toujours à l'avantage du conducteur. 

Ce n'est pas une marge de tolérance, mais une marge d'erreur technique. C'est-à-dire qu'on prend en compte le fait que, potentiellement, l'appareil pourrait commettre une erreur

Me Ingrid Attal, avocate de l'association "40 millions d'automobilistes

La marge technique des radars mobiles embarqués dans des véhicules banalisés est encore plus importante. Elle est de 10 km/h, si vous roulez à 110 km/h ou moins. Au-delà de cette vitesse, la marge d'erreur appliquée est de 10% de la vitesse enregistrée. Ainsi, sur une route limitée à 80, un radar mobile flashera un véhicule dès lors que celui-ci circule à 91 km/h, tandis que sur autoroute, seule vitesse réelle de 145 km/h sera prise en compte. Mais le mieux reste encore de respecter la limitation de vitesse, pour des raisons évidentes de sécurité. 

"Ce n'est pas une marge de tolérance, mais une marge d'erreur technique. C'est-à-dire qu'on prend en compte le fait que, potentiellement, l'appareil pourrait commettre une erreur dans le mesurage de la vitesse", souligne auprès de TF1 Me Ingrid Attal, avocate de l'association "40 millions d'automobilistes". Vous l'avez peut-être déjà remarqué en recevant une amende suite à un excès de vitesse, les deux valeurs - celle enregistrée par l'appareil et celle retenue après application de la marge technique - sont d'ailleurs mentionnées sur l'avis de contravention. 


M.D. | Reportage vidéo TF1 Benoît Christal, Corinne Chevreton

Tout
TF1 Info