C'est interdit et dangereux, pourtant 80% des conducteurs utilisent leur téléphone en conduisant.
Ce chiffre ne cesse d'augmenter, avec 11% de plus en un an.

À peine arrêté aux feux rouges, un automobiliste filmé par nos journalistes consulte les messages sur son portable. Et il n'est pas le seul. En l'espace de cinq minutes, à un carrefour, nous avons pu constater à plusieurs reprises cette infraction passible d'une amende de 135 euros et d'un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Une étude vient de révéler un chiffre édifiant. En tout, 80% des automobilistes utilisent leur smartphone au volant. Pour Eric Lemaire, président d'AXA Prévention, "le smartphone est devenu le doudou numérique des conducteurs, à la fois d'automobile, de vélo, de moto, de tout type d'usagers. 30 à 50% aujourd'hui de l'inattention, c'est dû à des problèmes divers, mais le numéro 1, c'est le smartphone".

Toujours selon cette étude, les motards sont les plus prudents, contrairement aux utilisateurs de trottinette et aux cyclistes. En effet, 72% de ces derniers manipulent leur téléphone sur la route. Pourtant, utiliser son portable à vélo peut avoir de graves conséquences. Chez les cyclistes, la mortalité a augmenté de façon considérable en 2021, de près de 30%, alors qu'elle est en baisse chez les automobilistes et chez les motards.


TF1 | Reportage C. Abel, J.P. Héquette.

Tout
TF1 Info