Le 20h

Carburants : éviter la panne sèche à tout prix

Publié le 6 octobre 2022 à 20h13
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Journée noire dès aujourd'hui pour des dizaines de milliers d'automobilistes.
Dans plusieurs régions, notamment les Hauts-de-France, près d'une station-service sur trois est fermée. Les files d'attente sont toujours aussi impressionnantes.

Un jour de plus avec des centaines de voitures qui s'alignent devant cette station-service en périphérie d'Arras, et des automobilistes qui doivent une fois de plus prendre leur mal en patience. "Oh, il y en a pour un bon deux heures", déclare une automobiliste. "Hier à Arras, c'était jusqu'au rond-point tout là-haut, toute la journée. On a dit, tiens, ça va se calmer un peu. Quand on est arrivé ici, Pfiou...", ajoute un autre.

Après plusieurs jours de galère pour faire le plein, les esprits s'échauffent plus facilement et les policiers doivent parfois intervenir pour faire la circulation devant les pompes à essence. Face à cette situation, les départements du Nord et du Pas-de-Calais ont pris plusieurs mesures. Interdiction de remplir des jerricans ou encore laisser un accès prioritaire pour certaines professions, comme dans un autre station réservée depuis ce matin aux professionnels de santé, aux pompiers ou aux véhicules de la douane.

Les particuliers, quant à eux, cherchent des parades pour gagner du temps à la pompe, comme ces centaines d'automobilistes qui ont choisi de faire le plein à 1h du matin. D'autres ont même préféré fuir les stations françaises, direction la Belgique, quitte à payer 25 centimes d'euro de plus par litre. Dix jours après le début de la grève dans certaines raffineries, le préfet du Nord a appelé ce matin les habitants à faire preuve de civisme, en rappelant qu'il n'y a pas de pénurie de carburant, mais seulement des difficultés de distribution.

TF1 | Reportage A. Bourdarias, C. Blanquart, C. Moutot


La rédaction TF1 Info

Tout
TF1 Info