Le 13H

Contrôle technique auto : pourquoi il faut se dépêcher de prendre rendez-vous

Léa Tintillier | Reportage Marine Giraud, Renan Hellec
Publié le 1 avril 2022 à 10h25
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Si votre voiture doit passer au contrôle technique dans les semaines à venir, n’attendez pas : les centres s’attendent à être débordés.
Les responsables de deux d'entre eux lancent l'alerte auprès de TF1.

Le calme avant la tempête. Dans ce centre de contrôle technique de Loire-Atlantique, les rendez-vous sont encore espacés. Pour l’instant. Car à partir du mois de mai, Charles Hervouët et son équipe s’attendent à être débordés. "Ça va être des mois à 700-800 véhicules alors qu’on en fait à peu près 400 par mois normalement. Donc on va être quasiment au double des capacités sur une seule ligne. C’est un peu un jeu d’équilibriste", affirme le responsable du centre Autosur de La Montagne, dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article. 

Pour comprendre cette anticipation d'un rush, il faut remonter à mai 2020 : les centres avaient alors croulé sous les demandes après le premier confinement. Et les contrôles techniques obligatoires ayant lieu tous les deux ans, l’histoire risque de se répéter en 2022. Charles tente d’alerter ses clients par courrier. "Là, ce qu’on a fait, c’est qu’on a anticipé d’à peu près deux mois la relance, de manière à prévenir les gens qu’il va y avoir un rush pas possible au moment où ils auraient besoin d’un rendez-vous. Et que s’ils ne prennent pas les devants plus tôt, ils ne seront pas sûrs d’avoir de la place", explique-t-il. 

Cette fois, aucun délai ne sera accordé

Dans le centre Dekra de Rezé (Loire-Atlantique), les équipes savent aussi à quoi s’attendre. "Je pense qu’on va faire des amplitudes assez conséquentes. On risque de travailler le samedi toute la journée pour compenser le volume qu’on va avoir à absorber, en commençant très tôt le matin et en finissant très tard le soir", anticipe Didier Juhel, le responsable. 

Lire aussi

À l’approche de l’été, Didier recommande à ses clients de ne pas jouer avec le feu. Contrairement à 2020, aucun délai ne sera accordé. "Ils peuvent se faire ennuyer par les gendarmes ou la police si leur contrôle n’est pas à jour, et même pour leur sécurité, ça permet de faire le point avant de partir en vacances", poursuit-il. Des créneaux sont disponibles dès à présent partout en France. Attention, rouler sans contrôle technique en cours de validité est puni d’une amende de 135 euros. 


Léa Tintillier | Reportage Marine Giraud, Renan Hellec

Tout
TF1 Info