La SNCF a annoncé en catimini un changement dans ses conditions d'échange et de remboursement des billets de train.
En cas d'annulation, le changement était gratuit jusqu'à trois jours avant le départ.
À partir du 7 février, cette période passera à six jours.

Il faudra s'y prendre un peu plus en avance en cas d'annulation ou de changement de ses trains. Dans une note ajoutée à la fin d'un communiqué à propos du "bouclier tarifaire" mis en place par la SNCF et repéré par l'association de protection des consommateurs "UFC-Que Choisir", la compagnie ferroviaire a annoncé qu'un changement dans ses conditions d'échange et de remboursement des billets de train allait entrer en vigueur à partir du 7 février prochain.

Des frais d'annulation qui augmentent

Jusque-là, l'échange et l'annulation étaient proposés gratuitement jusqu'à trois jours avant le départ. Mais à partir du 7 février, cette période passera à six jours avant la date de départ. Passé ce délai, une retenue de 19 euros sera appliquée par personne et par trajet sur les TGV Inoui, contre une précédente retenue de 15 euros. 

Pour les trains Intercités à réservation obligatoire, la retenue maximum sera de 15 euros. Concernant les Ouigo, rien ne change. Les billets étant ni échangeables, ni remboursés, des frais de 10 euros par trajet et par voyageur en cas d'échanges sont appliqués, jusqu'à 30 minutes avant le départ du train. 

"Ces conditions demeurent néanmoins encore très souples", souligne la SNCF, mettant en avant que la compagnie garde "le principe d'une gratuité totale de l'échange ou du remboursement jusqu'à une semaine avant le départ de votre train", un délai qualifié d'"avantageux par rapport aux pratiques en vigueur en la matière dans le secteur des transports." 

Ce changement de politique est néanmoins critiqué par "UFC-Que Choisir". "Alors que le concurrent du train est surtout la voiture particulière, il est regrettable que la SNCF lorgne vers les pratiques strictes du secteur aérien que vers davantage de souplesse pour les voyageurs", considère l'association.


Aurélie LOEK

Tout
TF1 Info