Trenitalia va maintenir deux allers-retours quotidiens entre Paris et Lyon.
Dans un premier temps, la compagnie ferroviaire italienne avait annoncé suspendre ses trois liaisons quotidiennes entre Paris et Lyon, la coupure de la voie ferrée l'empêchant d'assurer la maintenance de ses rames en Italie.
La société de transport ferroviaire a finalement trouvé une solution pour la maintenance de ses trains.

Rétropédalage. Après avoir annoncé vendredi 1ᵉʳ septembre suspendre ses trois liaisons quotidiennes entre Paris et Lyon, la compagnie italienne Trenitalia va finalement maintenir deux aller-retour quotidiens à partir de la semaine prochaine. La société de transport ferroviaire a trouvé en France une solution de maintenance pour ses trains à grande vitesse Frecciarossa, coupés de leur base technique italienne suite à un éboulement de rochers en Savoie survenu dimanche 27 août. 

"Le groupe Trenitalia a mobilisé en urgence, une équipe d'experts de Milan pour réaliser une partie de la maintenance des trains Frecciarossa en France. Cette mobilisation permet à Trenitalia de maintenir, avec ses plus hauts standards de sécurité, la circulation de quatre trains Paris-Lyon (deux aller-retour) sur les six habituels (trois aller-retour)", a indiqué dans un communiqué la société italienne. La compagnie italienne assure cinq allers-retours par jour entre Paris et Lyon, deux d'entre eux étant prolongés jusqu'à Chambéry, Modane, Turin et Milan. Ces deux liaisons Paris-Milan sont déjà suspendues depuis mercredi.

La voie ferrée est coupée depuis l'éboulement de rochers dans la vallée de la Maurienne, interrompant le trafic entre la France et l'Italie par le tunnel du Fréjus. Si l'autoroute devrait être rouverte sous huit jours, la remise en état de la voie ferrée prendra "au moins deux mois" selon SNCF Réseau. Les voyageurs voulant se rendre en Italie en train doivent passer par Zurich en Suisse ou par Nice. Le trafic routier international est reporté sur le tunnel du Mont-Blanc.


MB

Tout
TF1 Info