VIDÉO - Voiture électrique : pourquoi de tels écarts de prix aux bornes de recharge ?

par F.R | Reportage TF1 Julien Roux, Florence Couturon et Bruno Poizeuil
Publié le 29 novembre 2023 à 11h37

Source : JT 20h Semaine

Les voitures électriques sont de plus en plus vendues en France.
Mais malgré les 11.000 bornes installées dans le pays, des inégalités subsistent et la tarification est souvent obscure pour les consommateurs.
Le 20H de TF1 se penche sur la jungle des prix pour recharger son véhicule.

Rues, parkings de supermarchés, bordures d'autoroutes, villages... Les bornes électriques sont de plus en plus présentes dans notre environnement : désormais, une voiture neuve sur cinq vendue en France est électrique. Dans ce contexte, les bornes vont rapidement devenir aussi indispensables que les stations-service. 

Sauf que leurs tarifs restent compliqués à déchiffrer. Dans le reportage du 20H de TF1 en tête de cet article, notre journaliste en fait l'expérience, en région parisienne. Sur une borne installée dans la rue, aucun prix n'est indiqué, alors que l'addition peut rapidement être salée selon l'opérateur choisi. Pour une petite citadine, le tarif le moins cher est à 7 euros, et il faut compter 38 euros pour le plus cher. 

Des écarts de tarifs allant jusqu'à 800 %

Des prix très variables, voire parfois prohibitifs, qui déconcertent les consommateurs. Selon une enquête de l'UFC-Que Choisir, il y a parfois des écarts de tarifs allant jusqu'à 800% sur un même point de charge. "Chaque opérateur a sa propre formule de prix", détaille, au micro de TF1, Lucile Buisson, chargée de mission pour l'association de consommateurs.

Ainsi, sur un point de charge, vous pouvez être facturé de frais fixes, puis de prix au kilowatt, selon la carte de recharge utilisée. Puis des frais de stationnement, et enfin des frais à la minute. Une véritable casse-tête pour les usagers. "Aujourd'hui, ce n'est pas du tout pratique pour les consommateurs. Ils ne s'y retrouvent pas et ça ne va pas de paire avec le développement du véhicule électrique", ajoute-t-elle.

D'autant que le nombre de bornes restent insuffisant pour la demande. Avec 110.000 bornes publiques installées, soit une multiplication par 4 en quatre ans, la France a commencé à rattraper son retard. Mais la stratégie d'implantation reste très inégalitaire selon les régions.

Dans le Val-d'Oise, Sébastien a acheté une voiture électrique il y a deux ans. À 100 mètres de chez lui, la borne est en panne depuis un mois, et la seule disponible est saturée. Alors Sébastien s'organise avec une voisine, qui possède également un véhicule électrique, pour se prévenir quand ils trouvent une borne disponible. Ce manque de disponibilité de bornes publiques reste l'un des freins à leur développement : 39% d'entre elles subissent régulièrement des pannes.


F.R | Reportage TF1 Julien Roux, Florence Couturon et Bruno Poizeuil

Tout
TF1 Info