VIDÉO - Naufragés du Paris-Clermont : la SNCF promet des "mesures commerciales exceptionnelles"

par La rédaction de TF1info | TF1 Reportage : Johan Mavie, Guillaume Frixon, Maxime Laurent
Publié le 21 janvier 2024 à 10h15, mis à jour le 21 janvier 2024 à 12h51

Source : JT 20h WE

Environ 700 passagers du train Paris-Clermont-Ferrand sont arrivés à destination samedi matin après un retard de plus de sept heures.
Les passagers ont dû passer une partie de la nuit dans des wagons sans chauffage alors que la température extérieure était négative.
Face à cette situation, la SNCF a indiqué que des "mesures exceptionnelles de dédommagement" allaient être mises en place pour les voyageurs.

Ils ont passé la nuit de vendredi 10 à samedi 20 janvier dans le train avec une température à -5°C. Environ 700 passagers du train Paris-Clermont-Ferrand sont arrivés à destination samedi matin après un retard de plus de sept heures à la suite d'une panne de locomotive qui a bloqué leur train par une nuit de grand froid. Parti à 18h57 de la gare de Paris, le train intercités 5983 est arrivé à Clermont peu après 6h, après une longue halte en gare de Montargis, a indiqué la SNCF. Il a mis environ onze heures au lieu de 3h30 prévues pour arriver à destination, accusant un retard de plus de sept heures, a précisé une porte-parole.

"Le train est tombé en panne à Nogent-sur-Vernisson (Loiret, au sud de Montargis). Le conducteur a tenté de résoudre la panne, mais sans succès. Une locomotive de secours a donc été envoyée de Paris", a indiqué dans un communiqué la SNCF. Face à cette situation, des "mesures commerciales exceptionnelles de dédommagement pour les clients du train" sont prévues, soit "une compensation de 200% du prix du billet", a annoncé la SNCF. En moyenne, les passagers recevront ainsi la somme de 60 euros pour le retard sur le trajet.

Pendant la nuit, la SNCF avait fait appel à la Croix-Rouge et les pompiers pour aider à "la prise en charge des clients et améliorer leur confort". Plusieurs internautes se présentant comme des passagers du train, ont évoqué une nuit éprouvante sur les réseaux sociaux. "C'est pour nous tuer ? Pas de chauffage, pas d'électricité, pas d'eau, pas à manger, pas de nouvelle", témoigne l'une d'elles dans le reportage en tête de cet article. La ligne Paris-Clermont est connue pour ses retards à répétition, régulièrement dénoncés par ses usagers.


La rédaction de TF1info | TF1 Reportage : Johan Mavie, Guillaume Frixon, Maxime Laurent

Tout
TF1 Info