Panne gigantesque à Roissy : pourquoi des milliers de voyageurs se sont retrouvés sans bagages

par La rédaction de TF1info | Reportage Y. Hovine, G. Vuitton
Publié le 4 juillet 2022 à 12h15

Source : JT 20h WE

Une panne du circuit des bagages a provoqué la pagaille à l'aéroport de Roissy.
Des propriétaires de valises se sont retrouvés bien démunis, parfois à l'autre bout du monde.
TF1 vous explique comment cela a pu se produire.

Après 48 heures, la situation n’avait pas beaucoup changé. Dans une vidéo tournée samedi 2 juillet, une collègue de Claire Cazin, déléguée syndicale CGT, filme des bagages empilés sur des centaines de mètres. Les syndicats et le groupe ADP ne sont pas d’accord sur le nombre, mais autour de 15.000 bagages n’ont pas suivi les passagers.

"Là, il n'y sont pas tous. Il y a d'autres installations" que celle visible sur les images, précise d'ailleurs à TF1, dans le reportage visible en tête de cet article, Claire Cazin. "Parce qu'il y a tellement de bagages en souffrance".

"Nos enfants sont partis pour un mois au Salvador. Et ils n'ont aucune affaire"

C’est la conséquence de trois facteurs : un problème informatique dans l’enregistrement des bagages, vendredi, ajouté à un manque d'effectif et du personnel en grève, qui demande une hausse des salaires. Tout le week-end, le service bagages des différents terminaux de Roissy a été débordé. Interrogé par nos journalistes, un couple tentait, dimanche, de récupérer les valises d’un groupe d’étudiants. "Nos enfants sont partis dans un but associatif pour un mois, au Salvador. Et ils n'ont aucune affaire", précise la mère d'un jeune homme qui fait partie de sept bénévoles, forcés de  s’adapter depuis deux jours. Ils étaient partis avec un sac à dos assez léger. "On est obligés de laver nos vêtements, parce qu'on n'a que ça", explique l'un d'eux. 

Pour acheminer un bagage, il ne faut pas de grain de sable dans la machine. Après l’enregistrement, il parcourt jusqu’à dix kilomètres sur des rails. C’est automatisé. Le groupe ADP et ses sous-traitants interviennent ensuite pour les mettre dans l’avion et résoudre les pannes, ce qui n'a donc pas été fait. 

Désormais, "les gens partis une semaine retrouveront leurs bagages avec un temps de latence certain", prédit Claire Cazin. Comprenez : certains devront patienter longtemps. 

Interrogés dimanche, certains voyageurs espéraient toutefois que le transit de leurs valises se fasse normalement. "J'ai un vol direct", confiait une femme. "J'ai l'impression que c'est rentré dans l'ordre, mais je pense que l'été va être compliqué".

Le groupe ADP n'a pas souhaité réagir. Dimanche, les avions ont embarqué les bagages normalement, mais un autre préavis de grève a été déposé pour le week-end des 9 et 10 juillet.


La rédaction de TF1info | Reportage Y. Hovine, G. Vuitton

Tout
TF1 Info