Votre pouvoir d'achat

Petite vitesse, grandes économies : le succès de la nouvelle formule "OUIGO classique" de la SNCF

Reportage TF1 | Pierre Corrieu, Nicolas Hesse et Guillaume Bertrand
Publié le 30 novembre 2022 à 11h08
JT Perso

Source : Le JT

Il y a cinq mois, la SNCF lançait une nouvelle offre de train, le OUIGO classique, à des tarifs imbattables.
Un grand succès : 900 000 billets ont déjà été vendus. D'autres villes pourraient bientôt être desservies.
Le principe : des trains plus lents, mais surtout beaucoup moins chers.

Ce mardi matin en gare de Nantes, on ne pouvait pas rater le fameux Ouigo classique et sa couleur fuchsia. Le départ est prévu à 6h30 pour Paris, et c'est près de quatre heures de voyage. C'est long, mais pour Stéphane, l'essentiel est ailleurs. "J'ai payé seize euros. Normalement, un aller pour Paris, c'est 88 euros en tarif normal sur un TGV", dit-il. Et un autre passager d'ajouter : "il faut partir plus tôt et puis, ça double le temps du trajet. Ça se fait, quand on peut faire des économies".

Deux lignes pour l'instant : Paris-Nantes, Paris-Lyon

Ces trains ne circulent que sur deux lignes : Paris-Nantes et Paris-Lyon. Sur cette dernière, le prix est imbattable, seize euros pour 4h50 de trajet. En TGV, c'est à peine deux heures, mais c'est beaucoup plus cher, entre 30 et 100 euros. "Ça ne vaut pas le TGV, c'est sûr. Il n'y a pas de prise, il n'y a pas Internet. Mais voilà, juste pour quatre heures", lance une passagère. Et si vous aviez pris la voiture : un, vous ne seriez pas allé plus vite ; deux, vous auriez payé plus cher ; trois, vous auriez pollué davantage.

Lire aussi

Le prix d'un trajet Ouigo classique ne dépasse jamais 30 euros. Mais en contrepartie, ne vous attendez pas à un confort cinq étoiles. Ces trains Corail datent des années 80 et depuis, rien n'a vraiment changé. "Ce qui est d'origine dans ce train, c'est tout. Et on a mis des éléments de confort en plus. On a refait complètement les têtières. On a rehaussé complètement les sièges. Et on a gardé ces sièges ultra-confortables", explique Cécile Boucaut, directrice "Ouigo train classique" à la SNCF. 

Les sièges, mais aussi les tables, sont les mêmes qu'il y a 30 ans, seule nouveauté : les emplacements pour vélo. Face au succès de ces trains, la SNCF pourrait élargir son offre à d'autres destinations, comme Marseille, Bordeaux ou même Bruxelles.


Reportage TF1 | Pierre Corrieu, Nicolas Hesse et Guillaume Bertrand

Tout
TF1 Info