Pneus hiver obligatoires : quel est le prix des équipements homologués ?

M.G
Publié le 27 octobre 2022 à 10h27
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À partir du 1er novembre et pour cinq mois, les conducteurs au véhicule non équipé pour emprunter des routes enneigées ou verglacées s'exposeront à une amende de 135 euros dans plusieurs dizaines de départements.
Ils ont le choix entre des pneus adaptés ou du matériel amovible.
On fait le point sur leurs caractéristiques et leur coût.

Après une période de pédagogie lors de la première année d'application en 2021, la loi Montagne doit entrer pleinement en vigueur à partir du mardi 1er novembre. Les conducteurs devront installer des équipements pour l'hiver sur leur véhicule pour emprunter les routes des départements français de montagne, quelle que soit la météo, et ce jusqu'au 31 mars prochain. Chaque préfet a communiqué une liste détaillée des communes concernées, toutes ne l'étant pas au sein d'un même département. Globalement, il s'agit de territoires situés dans les grandes régions montagneuses de l'Hexagone (Alpes, Pyrénées, Massif Central, Jura, Vosges). Une nouvelle signalisation indique les entrées et sorties de secteurs où la règle est à respecter. 

Nouveaux panneaux pour indiquer les zones où les pneus hivers/chaînes seront obligatoires.
Nouveaux panneaux pour indiquer les zones où les pneus hivers/chaînes seront obligatoires. - Sécurité routière

Elle s'applique aussi à "tous les véhicules à quatre roues et plus", précise le site de la Sécurité routière. Tout contrevenant s'exposera à une amende de 135 euros. Pour l'éviter, les conducteurs disposent de plusieurs options, de l'achat de pneus spécifiques à celui de chaînes ou de chaussettes gardées dans le coffre. TF1info fait le point. 

Pneus hiver

Les pneus hiver sont particulièrement efficaces en dessous de 7°C. En d'autres termes, ils affichent leur meilleur rendement en dessous de ce seuil. Dans ces conditions, "leur structure, avec des espèces de petites dents, permet d’avoir une meilleure accroche sur les chaussées glissantes et humides", nous explique Julien Tabac, responsable de la catégorie pneus chez Speedy France. Même sans neige ou verglas, ces pneus auront une meilleure accroche que ceux d'été, à condition que les températures restes modestes. À l'inverse, souligne le représentant de l'entreprise française d'entretien et réparation automobile, "c'est une aberration de rouler en pneus hiver l’été en pensant que l’on accroche mieux".

Le prix de cet équipement, marqué "M+S", "M.S" ou "M&S", varie largement en fonction du type de véhicule (et donc de la taille et du modèle des pneus) et de la gamme choisie. Mais il faut compter un minimum de "60 euros" par pièce, donc 240 euros pour quatre pneus neufs, indique Julien Tabac, précisant que les tarifs sont (très) régulièrement supérieurs à cette valeur : en fonction des besoins, "ils peuvent largement augmenter et être multipliés par 2, par 5, voire par 10"

Pneus quatre saisons

Les pneus quatre saisons "sont idéaux pour les personnes habitant en ville et dans des régions généralement non-soumises à des variations importantes de climat", note le responsable. Ils ont été conçus pour des températures entre 0 et 20 degrés mais restent performants entre -10 et 30°C. Leur conception permet donc une utilisation plus flexible tout au long de l'année. A noter qu'ils doivent comporter le logo 3PMSF - représenté par trois montagnes et un flocon de neige - pour rentrer dans le cadre de la loi Montagne. 

Leur prix, du moins pour l'entrée de gamme, est relativement équivalent à celui des pneus hiver. Mais là, encore, le budget peut vite flamber en fonction du modèle recherché. Avantage notable, les pneus quatre saisons ne nécessitent l'achat que de quatre pièces (il faut en effet huit - quatre d'été et quatre d'hiver - en optant pour les pneus d'hiver). 

Chaînes

Les chaînes ont l'avantage de pouvoir être installées sur n’importe quels types de pneus, y compris les pneus été. Le dispositif est "très efficace, résistant, présentant la meilleure adhérence et tenue de route en cas de fort enneigement ou de route verglacée", détaille le site de la Sécurité routière. Ils ont, toutefois, l'inconvénient de devoir être placé à un instant T sur les deux roues motrices, généralement en cas de chute abondante de neige. Pour ne rien arranger, une fois les chaînes équipées, le véhicule est limité à une vitesse maximale de 50 km/h. 

"Elles coûtent assez cher", prévient Julien Tabac. Si les moins coûteuses se situent entre 50 et 70 euros, les prix peuvent grimper à plusieurs centaines d'euros. 

Chaussettes

Les chaussettes, enfin, fonctionnent selon le même principe que les chaînes : elles sont amovibles et utilisables (très) ponctuellement. Là encore, elles engendrent des contraintes de vitesse (pas plus de 50 km/h). "Elles ne sont utiles que sur des routes urbaines. Elles ne peuvent pas être utilisées sur l’autoroute ou pour monter des cols", ajoute le responsable de la catégorie Pneus chez Speedy France. Ces dispositifs antidérapants sont, de manière générale, moins efficaces lors de fortes chutes de neiges, avec une durée de vie plus limitée. 

Lire aussi

Les chaussettes sont chiffrées à 60 ou 70 euros environ. 


M.G

Tout
TF1 Info