SNCF : la carte Avantage désormais moins avantageuse, découvrez les nouveaux prix plafonds

par I.N avec AFP
Publié le 16 juillet 2023 à 22h59, mis à jour le 29 août 2023 à 6h04

Source : JT 13h Semaine

Quelque 4,5 millions de Français disposent d'une carte Avantage de la SNCF.
Mais les avantages de cette carte seront moins généreux à partir de ce mardi 29 août, la tarification maximale grimpant de 10 euros.
En contrepartie, la SNCF lance une promotion, jusqu'au 5 septembre, en vendant la carte Avantage à moitié prix.

La carte Avantage de la SNCF moins généreuse à partir de mardi. Détenue par 4,5 millions de personnes, cette carte permet d'accéder à des tarifs maximum garantis dans les trains en fonction du temps de trajet, contre un abonnement annuel. Mais ces tarifs vont grimper, comme l'avait annoncé l'entreprise publique dès juillet. 

La hausse des coûts en cause

Jusqu'ici, la carte Avantage permettait, pour 49 euros par an, de bénéficier de tarifs réduits de 30% et plafonnés, à condition pour les 28-59 ans d'effectuer une partie de leur voyage pendant un week-end. Ces plafonds étaient de 39 euros pour les trajets de moins de 1 heure 30 (environ 25% des voyages), 59 euros pour les trajets entre 1 heure 30 et 3 heures (50%) et 79 euros pour les trajets plus longs (25%). À compter de mardi 29 août, ils vont être augmentés de 10 euros, passant donc respectivement à 49, 69 et 89 euros maximum. Le prix d'achat de la carte reste inchangé, souligne la SNCF - qui justifie la mesure par la hausse de ses coûts.

Le dispositif était sorti indemne de la dernière hausse de tarifs de la SNCF entrée en vigueur le 10 janvier dernier, qui avait vu les billets des grandes lignes augmenter de 5%. L'entreprise ferroviaire avait présenté ce dispositif comme un "bouclier tarifaire" sur fond de forte hausse de ses coûts (+13% pour le TGV en 2023) induits par l'inflation et le bond des prix de l'électricité.

Quant au relèvement des plafonds de la carte Avantage, il "s'inscrit bien dans la limitation de la hausse tarifaire à 5% en moyenne en 2023, qui n'est donc pas remise en cause", assure la SNCF. Elle fait également valoir que "cela ne modifie rien pour tous nos clients qui ne possèdent pas cette carte, ni même pour la plupart des bénéficiaires de la carte Avantage, car ceux-ci paient dans la majorité des cas moins que le prix plafond".

Par ailleurs, la SNCF a annoncé, en guise de contrepartie, une promotion, à partir de ce mardi, sur la carte Avantage. Jusqu'au 5 septembre, elle sera ainsi vendue avec une réduction de 50%, soit 24,5 euros au lieu de 49 euros. 


I.N avec AFP

Tout
TF1 Info