Toutes les lignes SNCF d'Île-de-France sont concernées par une grève ce mardi 21 mai.
La circulation s'annonce très perturbée, voire à l'arrêt sur certains tronçons.
Pourquoi de nombreux cheminots se mettent-ils en grève ?

Mardi noir à venir sur les lignes SNCF en Île-de-France. En raison d'une journée de grève, le nombre de trains circulant sur les tronçons gérés par la SNCF sera fortement réduit ce mardi 21 mai dans la région. Certaines gares ne seront pas desservies, des lignes seront à l'arrêt en heure creuse, et le trafic en heure de pointe s'annonce déjà très allégé. Les usagers des lignes RER et Transilien concernées sont invités à limiter leurs déplacements.

Des primes en question

En cause ? Les négociations sur les primes perçues pendant les Jeux olympiques de Paris 2024. Les cheminots cherchent à mettre la pression sur leur direction, alors que se tiendra mercredi 22 mai une réunion conclusive sur les primes allouées aux agents mobilisés durant les Jeux.

Pour les syndicats, la donne est claire : montrer les muscles afin de faire plier la direction. Sud-Rail, à l'origine du mouvement, déplore pour le moment que seule une indemnité de 50 euros bruts par jour travaillé pendant les compétitions soit prévue. En comparaison, à la RATP, où les négociations sont terminées, les agents mobilisés entre le 22 juillet et le 8 septembre toucheront en moyenne une prime de 1000 euros bruts.

La journée de grève sera-t-elle suffisante ? Elle s'annonce en tout cas particulièrement suivie. Dès vendredi, Sud-Rail a prévenu que plus de 90% des conducteurs avaient l'intention de se mettre en grève sur certaines lignes, au lendemain du lundi de Pentecôte.


I.N

Tout
TF1 Info