La flambée des prix de l'énergie

Avec la hausse des prix de l'essence, les voitures électriques de plus en plus demandées

Antoine Llorca | Reportage TF1 : Léa Kebdani, Fabrice Maillard
Publié le 23 mars 2022 à 15h47
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

L’industrie automobile vit, elle aussi, une période complexe depuis de deux ans entre la pandémie de Covid-19 et la guerre en Ukraine.
Par conséquent, les clients se tournent de plus en plus vers les voitures électriques même si elles aussi subissent une hausse des tarifs.

Lorsqu’on voit les prix à la pompe, on aimerait bien éviter de faire le plein.Les Français sont de plus en plus nombreux à vouloir raccrocher le pistolet pour passer à la voiture électrique. "Pour le moment, je reste à l'essence mais ça viendra, ça viendra forcément", confie une automobiliste au micro de TF1 dans la vidéo en tête de cet article. Un intérêt grandissant qui est déjà constaté dans cette concession à Vernouillet dans l'Eure-et-Loir. Il y a deux semaines, les voitures électriques représentaient 15% des ventes, désormais c’est 43%.

Trois fois moins cher

Pour le directeur, la raison est simple, le litre de carburant à plus de deux euros est une barre symbolique, une sorte de déclic pour le client. "Avant, les gens comparaient le prix de la voiture ou la mensualité qui leur permettait d'acheter la voiture. Aujourd'hui, ils intègrent dans leur réflexion le prix du carburant", nous explique Christophe Stage, directeur d'une concession Opel à Vernouillet. Il faut savoir que rouler à l’électrique coûte environ trois fois moins cher. De plus, il faut ajouter les aides de l’État comme la prime à la conversion ou celle des régions. Ainsi, investir dans une voiture électrique devient de plus en plus attractif.

Lire aussi

Un nouvel engouement, sauf que la chaîne d'approvisionnement en véhicule est dorénavant grippée. "C'est difficile d'annoncer des délais de 8, 9, 10 mois à des clients (...) On a des usines à l'est de l'Allemagne qui dépendent de fournisseurs ukrainiens et c'est vrai que c'est tendu", déplore Daniel Vila, directeur d'une concession Volkswagen à Dreux (Eure-et-Loir). Les concessions orientent les clients vers les voitures disponibles, souvent d’occasion. C’est un marché en pleine croissance, avec plus de 10% depuis un an.


Antoine Llorca | Reportage TF1 : Léa Kebdani, Fabrice Maillard

Tout
TF1 Info