La flambée des prix de l'énergie

Prix des carburants : quelles sont les stations Total concernées par la remise de 10 centimes par litre ?

La rédaction de TF1info | Reportage TF1 Médéric Pirckher et Julien Denniel
Publié le 14 février 2022 à 14h18
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À compter de ce lundi 14 février, le groupe TotalEnergies applique une remise à la pompe de 10 centimes par litre dans les stations rurales pendant trois mois, une mesure annoncée la semaine dernière.
Retrouvez la liste des 1150 stations concernées, situées dans des communes de moins de 6000 habitants.

Il l'avait promis mercredi 9 février : TotalEnergies avait annoncé offrir une remise à la pompe dans ses stations situées en zone rurale pour faire face à la flambée du prix des carburants, une déduction de dix centimes le litre sur l'essence et le diesel qui est appliquée à compter de ce lundi 14 février, pour une durée de trois mois. L'entreprise a ainsi mis en ligne la liste des villages métropolitains où cette promotion à la pompe est proposée. 

"À la caisse (les clients) verront une déduction d'un montant de 5 euros pour 50 litres, 2 euros pour 20 litres, et ça dans les 1150 stations rurales de TotalEnergies", avait expliqué mercredi son PDG Patrick Pouyanné sur RTL. Cette remise concerne les communes de moins de 6000 habitants et les axes qui les relie, ainsi que l'Outre-Mer. Les stations concernées sont particulièrement nombreuses en Corse, dans le Nord-Pas-De-Calais et dans le Puy-de-Dôme, mais aussi dans le Haut-Rhin, les Bouches-du-Rhône, la Loire, la Somme ou les Vosges... Retrouvez la liste complète de tous les points d'approvisionnement dans ce document

À Crozon, dans le Finistère, le litre de gazole est ainsi passé de 1,79 euro à 1,69. Dans cette station bretonne, l'opération fait déjà de premiers heureux. "Cela commence bien, il y a quelques clients, j'espère qu'on va faire plus", glisse dans le reportage du 13H de TF1 en tête de cet article Gilles Achard, gérant de la station-service. "Cela fait du bien d'avoir une ristourne, c'est bon à prendre pour le pouvoir d'achat", confie Henri, un automobiliste qui gagne désormais cinq euros sur un plein de 50 litres. L'initiative plaît aussi aux professionnels. "Sur nos quelque 80 véhicules, l'économie peut monter à une centaine d'euros", relève une autre cliente, Ghislaine.

Des mesures destinées à amortir la hausse du prix des carburants

Cette mesure complète le versement "chèque gaz" de 100 euros pour environ 200.000 des clients gaz en situation de "précarité énergétique" de l'entreprise, qui ont déjà bénéficié des "chèques énergie" du gouvernement en 2021, une mesure également annoncée par le groupe la semaine passée. Avec la remise à la pompe, ces deux gestes "représentent une contribution d'environ 50 millions d'euros, équivalent à 30% de la marge des activités de fourniture de gaz, électricité et carburants en France", a précisé TotalEnergies, qui a toutefois dégagé un bénéfice total vertigineux d'environ 14 milliards d'euros en 2021.

Ces coups de pouce visent à amortir les dépenses des consommateurs face à la hausse vertigineuse du prix des carburants, qui vont de records en records au fil des semaines : le litre de gazole a atteint 1,68 euro en moyenne, selon des chiffres hebdomadaires du ministère de la Transition écologique publiés lundi dernier, soit 1,50 centime de plus que la semaine précédente. Le litre de super SP95 valait pour sa part 1,76 euro, soit 1,90 centime de plus, et celui de SP 95-E10 1,7328 euro, soit une hausse de 1,26 centime en une semaine. 

Lire aussi

À l'heure où plusieurs grandes surfaces affichent des prix à la pompe à prix coûtant, Total veut aussi se démarquer de ses concurrents. Mais ces mesures ne font pas l'unanimité. "Une remise de dix centimes, c'est mieux que rien, mais ce n'est pas grand-chose", déplore un automobiliste à la station de Crozon. "Ils se foutent un peu de la gueule du monde", tance un autre, bien plus irrité. "Avec 15 milliards de bénéfices, dix centimes ne sont rien pour eux. Je pense qu'ils peuvent faire encore un peu mieux."

La réduction du prix dans les stations de petites communes "n'est pas du tout la solution à la crise", a jugé pour sa part sur franceinfo le 9 février Dominique Marmier, le président de l'association Familles rurales. "Tant mieux pour les clients de Total qui pourront peut-être bénéficier de cette mesure. Mais c'est plutôt une mesure de communication et un coup de pub", a-t-il estimé, demandant surtout "des mesures sur le long terme", notamment le développement de transports en commun

Du côté des politiques, le candidat écologiste à la présidentielle Yannick Jadot a ironisé mercredi sur "la charité de Total vis-à-vis de ses consommateurs". "Vous savez pourquoi il fait ça ? Parce qu'il va sortir que son bénéfice net cette année, c'est le record absolu, 15 milliards. (...) Total aujourd'hui fait beaucoup, beaucoup beaucoup d'argent sur le dos des Français", a-t-il jugé sur LCI.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 Médéric Pirckher et Julien Denniel

Tout
TF1 Info