Le 13H

Transports : des RER bientôt sur les rails dans dix grandes villes françaises, dont Strasbourg

TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Éric Schings
Publié le 28 novembre 2022 à 14h43
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Emmanuel Macron vient d'annoncer sa volonté de développer des RER dans dix grandes villes françaises.
Un chantier "pour l'écologie, l'économie et la qualité de vie", selon le Président de la République.
L'idée n'est pas nouvelle, et certaines municipalités ont déjà des projets très avancés.

Davantage de trains à des cadences plus régulières et plus soutenues, c'est la feuille de route du nouveau RER strasbourgeois. Le lancement du REME (Réseau express métropolitain européen) est annoncé le 11 décembre. Il y aura 800 trains supplémentaires par semaine pour que la toile d'araignée se développe et permet de rallier les principales agglomérations du Bas-Rhin à Strasbourg.

Abandonner sa voiture pour le train ?

La transversalité permettra aux usagers de Saverne d'aller à Sélestat (Bas-Rhin), directement sans changer de train. Ce lundi matin, dans les gares bas-rhinoises, les usagers y sont favorables, mais attendent de voir. Sommes-nous vraiment prêts à abandonner notre voiture ? 

Apparemment pas encore, les bouchons autour de Strasbourg en témoignent quotidiennement. Pourtant, il y a urgence. "Aujourd'hui, on est quand même dans une ville où la qualité de vie est mauvaise, où on pose des questions de santé publique, et où le défi énergétique et climatique est trop important. Et donc, l'objectif, c'est que les personnes qui vivent à 20, 30, 40 km changent de mode de déplacement, parce qu'à terme, c'est ce qui sera le plus rapide et le plus efficace", explique Alain Jund, vice-président de l'Euro métropole de Strasbourg.

"Le REME, ce n'est pas que le ferroviaire. Les 800 trains en plus, les 1 200 l'année prochaine, c'est aussi les cars interurbains, c'est un réseau aussi par rapport aux vélos. Et aussi une tarification unique, ce qui n'existe pas encore pour l'instant", ajoute François Giordani, président de la Fédération des associations d'usagers des transports du Grand Est.

Lire aussi

La SNCF, la région Grand Est et l'Euro métropole de Strasbourg se sont lancés un pari risqué. Si le nombre de trains semble suffisant, il manquerait encore des conducteurs malgré les formations et le retour de jeunes retraités. Le lancement du RER strasbourgeois sera suivi de près partout dans le pays. 

Quelles villes seront concernées ?

Cette idée de RER métropolitains concernerait dix grandes villes françaises. Elle n'est pas une nouveauté, mais elle vient d'être une priorité du quinquennat. Dans une vidéo Youtube postée ce dimanche, Emmanuel Macron a évoqué ce chantier comme étant "un super objectif pour l'écologie, l'économie, la qualité de vie" dans les villes particulièrement touchées par les embouteillages. Mais les heureuses élues n'ont pas encore été désignées. Ce matin, le ministre des Transports Clément Beaune a toutefois indiqué que des projets étaient déjà "relativement mûrs" à Lille, Bordeaux ou encore Toulouse. 


TF1 | Reportage Jacques Rieg-Boivin, Éric Schings

Tout
TF1 Info