Les patrouilleurs d'autoroute sont trop souvent victimes d'accidents.
On compte en moyenne deux fourgons percutés chaque semaine, et sept agents ont trouvé la mort depuis 2022.
Un nouveau dispositif, baptisé PatrolCare, est en cours de déploiement sur leurs véhicules.

À chaque intervention, ils risquent leur vie. Johan Moreau fait partie des patrouilleurs d'autoroute. Tous les jours, il scrute attentivement la route pour protéger les automobilistes. "S'il y a un objet sur leur chemin, les gens vont faire des écarts et il y aura une collision", explique cet agent dans le reportage de TF1 ci-dessus. Mais avec des véhicules roulants à plus de 100 km/h autour de lui, lorsque Johan arrête son fourgon, le risque est omniprésent. 

Cette année, il a perdu un collègue sur l’autoroute A8. "Le danger, on l’évite au maximum, mais on n'a pas le contrôle de l’usager dans le véhicule", déplore-t-il. Sept morts depuis 2022, deux fourgons percutés chaque semaine en moyenne : le bilan est lourd. 

Une zone virtuelle de danger

Dans la majorité des cas, les accidents sont provoqués par des conducteurs endormis ou inattentifs. La règle du corridor de sécurité – regarder la route, ralentir à l'approche d'un véhicule en intervention et changer de voie – inscrite dans le Code de la route est trop souvent oubliée. 

Alors pour mieux protéger les agents, un tout nouveau système est en train d’être déployé sur leurs véhicules d’intervention. Son nom : PatrolCare. Cette solution d'intelligence artificielle embarquée sur le fourgon alerte les patrouilleurs des comportements dangereux. Grâce à une caméra située à l'arrière du véhicule, le système analyse les données en temps réel pour définir une zone virtuelle de danger sur plus de 200 mètres de long. 

TF1

Si un véhicule pénètre dans cette zone, une alarme stridente - vous pouvez l'entendre dans notre reportage - se déclenche automatiquement pour prévenir l'agent de la menace, mais aussi le conducteur afin qu’il modifie sa trajectoire. Quarante fourgons d’intervention sont déjà équipés de cette solution innovante développée par Cyclope.ai, une filiale de Vinci Autoroutes. Près de deux cents le seront d'ici à la fin de l’année.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info