VIDÉO - Morbihan : ils font plus de 300 km pour pouvoir passer leur permis

par La rédaction de TF1info | Reportage Marine Giraud, Fanny Bourdillon
Publié le 3 janvier 2024 à 19h02

Source : JT 13h Semaine

Dans le Morbihan, face à la trop forte demande, une auto-école propose à ses élèves d'aller passer les épreuves du permis à plusieurs centaines de kilomètres de chez eux.
Regardez ce reportage de TF1.

C'est le grand jour. Nolan conduit seul pour la première fois. Le jeune Breton vient tout juste de fêter ses 18 ans et a obtenu son permis de conduire quelques jours auparavant, un soulagement. "J'en avais besoin parce que je fais une alternance dans la vente et je dépendais énormément du réseau de bus", explique-t-il, interrogé dans le reportage de TF1 ci-dessus.

Nolan, qui a obtenu son permis de conduire après son deuxième essai, n'a dû attendre que deux semaines entre les deux tentatives. Il faut habituellement compter plusieurs mois, mais son auto-école, située à Elven (Morbihan), lui a proposé de passer le permis dans la Manche, à côté de Cherbourg, à 330 kilomètres de là. "Ce n'est pas forcément à côté, mais j'avais besoin du permis, donc j'ai dit ok très rapidement", réagit Nolan. 

Des candidats plus nombreux que les places d'examen

"Ce n'est jamais très agréable, parce qu'au lieu de partir une heure et demie en examen, on part pour sept ou huit heures de déplacement. Il y a donc un coût supplémentaire pour les candidats", souligne Yoann Lopez, le moniteur de Nolan. Le coût dépend de la distance. Cette fois, 150 euros par personne. Il s'agit de la seule solution que cette auto-école bretonne a trouvé, les candidats étant plus nombreux que les places d'examen. Chaque mois, elle a ainsi le droit d'envoyer trois de ses élèves ailleurs pour qu'ils puissent obtenir plus rapidement leur permis. 

"On voit que sur le mois de janvier, on n'aura pas de place sur le secteur. Au contraire, quand on va arriver sur le département de la Manche, (...) on va trouver des places d'examen dès début janvier", abonde Mélanie Lopez, co-gérante de l'auto-école. 

Les causes de ce phénomène sont multiples : il manque des inspecteurs en France, et les candidats seraient par ailleurs très pressés de passer l'examen. "On voit des personnes qui se sentent prêtes à y aller, qui le veulent absolument, qui ne nous écoutent pas forcément non plus dans les conseils qu'on peut leur apporter, et donc c'est vrai qu'on va plus facilement à l'échec ", constate Mélanie Lopez. Depuis le 1ᵉʳ janvier, l'âge légal pour passer le permis est abaissé à 17 ans. Les auto-écoles craignent que l'embouteillage s'intensifie davantage à l'examen. 


La rédaction de TF1info | Reportage Marine Giraud, Fanny Bourdillon

Tout
TF1 Info