Sécurité routière : pourquoi les radars tronçons sont en voie de disparition

par L.T. | Reportage TF1 Antoine Bourdarias, Frédéric Petit, Kelly Johnson
Publié le 15 mars 2023 à 17h30, mis à jour le 19 mars 2023 à 13h43

Source : JT 13h Semaine

Les radars tronçons sont en train de disparaître sur nos routes.
Pas assez performants, chaque radar de ce type n'a flashé que 5000 fois en moyenne en 2022.
Une nouvelle génération plus moderne et plus précise pourrait voir le jour en 2025.

Ils sont le cauchemar de tous les automobilistes. À la sortie de Vernon (Eure), sur une distance de quatre kilomètres, un radar tronçon est placé sur une voie limitée à 80 km/h. "Je me suis déjà fait prendre plusieurs fois", affirme une conductrice. "J'ai des amis qui se sont faits avoir déjà", poursuit un automobiliste. "Je pense que les radars sont utiles", ajoute encore un autre. Ces radars sont utiles, mais peut-être pas assez performants pour le gouvernement qui serait en train de les faire disparaitre.

Apparus il y a dix ans, les radars tronçons ont un fonctionnement bien particulier. Une première borne scanne votre voiture, puis votre vitesse moyenne est ensuite calculée quand vous passez devant la deuxième borne quelques kilomètres plus loin. En 2022, chaque radar tronçon a flashé en moyenne 5000 fois. C'est presque trois fois moins que les radars autonomes, qui ont flashé en moyenne 14.000 véhicules l'année dernière.

De nouveaux radars tronçons en 2025 ?

Particulièrement chers à l'achat et avec un coût de maintenance très élevé, certains radars tronçons ont commencé à être remplacés, comme dans les Yvelines, avec le tout nouveau radar tourelle, bien plus efficace que son prédécesseur. Il est capable de contrôler 32 véhicules simultanément, sur huit voies différentes, indique La Dépêche. Le nouveau dispositif peut flasher plusieurs véhicules simultanément et dans les deux sens. "Il m'a coûté cher. J'ai dû être dans les premières à me faire prendre", rit une retraitée. "Ils l'ont avancé de 500 mètres à un autre endroit, mais il n'y a pas d'indication qu'il y a un radar. J'espère qu'il n'est pas efficace", poursuit une jeune femme. 

Un remplacement aujourd'hui dénoncé par les associations d'automobilistes, comme 40 millions d'automobilistes. "Avec cette énième démonstration de quête d’un système de répression le plus rentable possible, on a une nouvelle fois la preuve que les radars ne sont pas là pour assurer la sécurité des usagers, mais bel et bien pour faire les poches des automobilistes", clame l’association auprès de 20 Minutes. Selon elle, le radar tronçon est l'un des plus pertinents pour lutter contre les excès de vitesse. Une nouvelle génération de ce type de radars, plus moderne et plus précise, pourrait voir le jour en 2025. 


L.T. | Reportage TF1 Antoine Bourdarias, Frédéric Petit, Kelly Johnson

Tout
TF1 Info