VIDÉO - Rétrofit : la seconde jeunesse électrique des voitures anciennes

par La rédaction de TF1info | Reportage : Olivier Santicchi, Clément Biet
Publié le 4 février 2024 à 15h51

Source : JT 20h WE

Ce sont d'élégantes vieilles dames, à qui l'on offre aujourd'hui une seconde jeunesse.
Les voitures de collection peuvent désormais troquer leur moteur pétaradant contre un électrique.
Une façon de les adapter à l'air du temps, qui a ses passionnés.

C'est un mariage de la carpe et du lapin. Mais pour une poignée d'industriels, la fée électricité a tout pour enchanter les belles d'antan. Le "2CV Mehari Club Cassis" a été le premier à se lancer dès 2020, dans les Bouches-du-Rhône. Ils croient aux vertus du "rétrofit", la "conversion" en bon français.

Rétrofiter, c'est déposer le moteur thermique, la ligne d'échappement, et le réservoir d'essence. Le tout est remplacé par une toute nouvelle motorisation électrique, et ses batteries. C'est du sur-mesure, garanti deux ans. Malgré les primes gouvernementales, le projet n'est pas à la portée de tous.

L'espoir, c'est de transformer 5.000 unités sur un parc de 100.000 environ, sans compter la petite dernière, la Renault 4L. Elle n'est pas d'un silence absolu, avec une suspension des années 60 et une isolation phonique inexistante. À la place, le plein d'énergie est à trois euros pour une autonomie annoncée de 78 kilomètres. Son bilan carbone est aussi imbattable. 

La suite du reportage de TF1 dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage : Olivier Santicchi, Clément Biet

Tout
TF1 Info