Le 20h

Roissy : grosse frayeur pour les passagers à l’atterrissage

TF1 | Reportage L. Hauben, T. Malandrin
Publié le 6 avril 2022 à 19h59
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Hier, le vol New York-Paris a frôlé de peu la catastrophe.
Les pilotes ont craint de perdre le contrôle de l'avion à l'approche de la piste de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle.

Le Boeing 777 qui arrive de New York, mardi 5 avril, est identique à celui que vous verrez à l'image. Mais hier, la météo n'était pas bonne et l'avion a volé en automatique. À 400 m d'altitude, à moins de 5 km de la piste, à moins de 90 secondes de l'atterrissage, le Boeing dévie brutalement de 20° sur la gauche, perd de la vitesse, les alarmes retentissent. Dans le cockpit, de rares conversations permettent de ressentir l'attention des pilotes : "Stop ! Stop !".

La tour de contrôle comprend alors qu'il y a un problème dans l'avion et interroge les pilotes : "Air France 011 ?". "Je te rappelle ! Je te rappelle !", répondent ces derniers. À partir de cet instant, le contrôle aérien empêche toutes les autres opérations sur la piste, et on comprend dans les échanges que les pilotes ont un sérieux problème. "OK Air France 011, on a remis les gaz, mais 4 000 pieds, on va les maintenir... On vous rappelle", entend-on dans les échanges.

Lire aussi

Juste avant une deuxième tentative d'atterrissage, le commandant donne une explication : "Air France 011, on a remis les gaz, donc un problème de commandes de vol. L'avion a fait à peu près n'importe quoi donc...". Le pilote a demandé un atterrissage sur une autre piste quelques minutes plus tard et se pose sans dommage, au grand soulagement des passagers contactés. Plus de détails dans la vidéo en tête de cet article.


TF1 | Reportage L. Hauben, T. Malandrin

Tout
TF1 Info