VIDÉO - Mini TER à roues, "tramway des campagnes"... Découvrez les trains que vous prendrez demain

Léa Tintillier | Reportage TF1 Pierre Gallacio, Julien Bervillé
Publié le 6 janvier 2023 à 11h33, mis à jour le 6 janvier 2023 à 11h52

Source : JT 20h Semaine

Certaines lignes de trains régionales sont abandonnées depuis des dizaines d’années.
La SNCF souhaite les faire revivre grâce à de nouveaux petits trains innovants.
Découvrez en réalité augmentée comment vous pourrez voyager demain.

Et si les vieux rails inutilisés depuis des dizaines d’années pouvaient encore servir ? La réponse est oui grâce à des trains inspirés du monde de l’automobile. La SNCF souhaite mettre sur les rails trois nouveaux petits trains régionaux d’ici quatre ans pour relancer des lignes existantes ou hors d’usage. 

Le plus petit train en projet s’appelle le Flexy, un véhicule capable de rouler sur les rails et sur la route pour désenclaver les villages où il n’y a plus de train afin de malgré tout relier les habitants à la gare. À partir de 2026, l’objectif est de transformer à moindre frais les anciens passages à niveau. Le sol serait un petit peu refait, une borne serait installée sur le bord de la route pour appeler le Flexy qui pourrait dans certains cas aller vous chercher directement chez vous. 

Actuellement, les régions et la SNCF travaillent pour identifier d’anciennes lignes ferroviaires à débroussailler. Ensuite, il faut s’assurer que la prouesse technique de passer des rails à la route est vraiment réalisable. Pierre-Edouard Sorel développe une roue spéciale pour Michelin. "Quand vous tournez la roue, à l’intérieur, on se rend compte que c’est une roue deux en un avec une partie qui roule sur le rail. Et ça, ça n’a jamais été fait parce qu’il faut atteindre le même niveau de confort, de bruit intérieur, de sécurité, que vous soyez sur le rail ou sur la route", explique-t-il. 

Des "tramways des campagnes"

Autre projet de la SNCF : transformer certains anciens TER en des trains plus adaptés à notre époque. Ce nouveau TER s’appelle pour l’instant le train léger innovant. Fini le moteur diesel, il sera électrique à batterie ou à hydrogène. Il y aura davantage d'espace pour des vélos et la cabine conducteur sera haut perchée pour que les passagers aient plus de place. "C’est quelque chose qui sera du jamais-vu, qui permettra de baisser le coût. On serait sur un concept où le conducteur pourrait se retourner, avoir une vision de chaque côté du train, avoir des capteurs qui lui permettent de conduire en toute sécurité quel que soit le sens dans lequel le train roule", affirme François Agoyer, directeur de l’innovation technologique à la SNCF. 

Pour redynamiser des lignes encore plus petites, qui font moins de 100 kilomètres, la SNCF propose un "tramway des campagnes", un engin de treize mètres de long, avec 30 places et qui peut atteindre 100 km/h maximum. Ce petit train sera 100% électrique à batterie. Comme pour une voiture, il lui faudra une borne pour se recharger en trois à cinq minutes maximums. "L’ambition de la SNCF, c’est vraiment de doubler le nombre de trajets en train dans les dix ans qui viennent. Donc il faut que les gens puissent emmener leurs vélos, il faut que les gens puissent avoir plus de trains en fréquence, il faut aussi que ce soit bien connecté aux autres trains du réseau ferroviaire", déclare Carole Desnost, directrice des technologies, de l’innovation et des projets à la SNCF. 

La SNCF souhaite mener cet immense chantier rapidement. Des prototypes doivent circuler en France dès 2024 pour le Flexy et en 2025 pour les deux autres trains afin que les premiers voyageurs puissent monter à bord d’ici quatre à cinq ans. Découvrez ces innovations en réalité augmentée dans notre reportage en tête d’article. 


Léa Tintillier | Reportage TF1 Pierre Gallacio, Julien Bervillé

Tout
TF1 Info