VIDÉO - Grève des contrôleurs SNCF : quel coût pour la compagnie ferroviaire ?

par M.G | Reportage TF1 Roxane Sygula, Christophe Abel, Frédéric Mignard
Publié le 17 février 2024 à 22h47, mis à jour le 18 février 2024 à 14h11

Source : TF1 Info

En ce week-end de vacances d'hiver, un mouvement social des contrôleurs SNCF perturbe largement le trafic ferroviaire.
Mais au-delà des désagréments pour les passagers, à combien se chiffre cette grève pour le transporteur ?
Le 20H de TF1 a cherché en savoir plus.

La colère ne faiblit pas du côté des contrôleurs SNCF. Réclamant de meilleures conditions de travail, notamment sur le plan salarial, ces agents indispensables à la circulation des trains se sont mis en grève jeudi soir et ce week-end, en pleins départs pour les vacances d'hiver. 

Si la compagnie ferroviaire est parvenue à assurer le bon fonctionnement d'une partie des liaisons, en particulier à destination des Alpes, le trafic reste largement perturbé. De quoi entraîner des difficultés pour de nombreux voyageurs... mais aussi des coûts importants pour l'entreprise : 20 millions d’euros par jour, donc 60 millions d’euros pour trois jours, soit l'équivalent du prix d’achat de deux rames de TGV. 

Du matériel ou des infrastructures en moins

Dans le détail, la société perd sur plusieurs tableaux : moins de trains qui roulent, ce sont moins de billets vendus. Et il faut aussi rembourser les personnes qui voient leur liaison être annulée, et payer les navettes de substitution. 

"Le plus probable, c’est que la grève conduise à une réduction de SNCF Voyageurs. Or ce bénéfice est utilisé pour réinvestir dans l’infrastructure ferroviaire", explique Patricia Perennes, une économiste spécialiste du transport ferroviaire et membre du cabinet de conseil trans-missions. "20 millions d’euros (de manque à gagner), c'est l'équivalent de la rénovation d’une petite ligne sur un territoire", comme celle entre "Épinal et Saint-Dié-des-Vosges, qui a coûté 21 millions d’euros"

L’an dernier, la grève à la SNCF liée à la réforme des retraites avait déjà fait perdre 500 millions d’euros à la compagnie ferroviaire. 


M.G | Reportage TF1 Roxane Sygula, Christophe Abel, Frédéric Mignard

Tout
TF1 Info