Le transport à la demande est un moyen de déplacement qui se développe de plus en plus dans nos régions.
Le système vient vous chercher près de chez vous et vous rapproche d'une ligne de bus, mais il peut aussi vous déposer.

Un téléphone, une application pour réserver et un véhicule qui vient vous chercher. Malgré les apparences, ceci n'est pas un taxi ou un VTC. Pour 1,90 euro, cette navette vous amène d'un point près de chez vous à la destination de votre choix.

Après avoir déposé une jeune femme à son travail, le chauffeur doit maintenant récupérer des lycéens. Le système de navette a changé le quotidien de Tanguy. Avant, il dépendait complètement d'un bus qui passait une fois seulement le matin. "Je commence à 10h aujourd'hui, donc c'est beaucoup plus pratique de prendre la navette. On réserve et ça vient plus ou moins à l'heure qu'on souhaite". Après Tanguy, trois autres lycéens montent à bord. Mais ils ne sont pas les seuls à profiter du transport à la demande.

Quatre fois plus de voyages en cinq ans

Pour tous ceux qui habitent loin du centre-ville d'Orléans (Loiret), c'est la solution qui permet de faire les derniers kilomètres, de connecter les habitants des villages de la périphérie au réseau de bus ou aux deux lignes de tramway de la ville.

Depuis la mise en place du système en 2018, le nombre de voyages a été multiplié par quatre, pour atteindre 360.000 l'an dernier. Le nombre de véhicules ne cesse d'augmenter : 50 aujourd'hui, 10 de plus que l'an dernier. Un succès que l'on constate dans les rues de la ville.

Orléans investit chaque année 3 millions d'euros pour son système de navette. Mais la ville fait aussi des économies : le transport à la demande permet de supprimer des lignes de bus peu fréquentées. 


La rédaction de TF1 | Reportage Noé Gandillot, Adam Mersi

Tout
TF1 Info