VIDÉO - Train Béziers - Clermont-Ferrand : fermée pour six mois, la ligne est essentielle

par La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Zajdela, P. Lormant, Q. Trigodet
Publié le 4 mars 2024 à 9h02

Source : JT 20h WE

La ligne Béziers - Clermont-Ferrand est la plus belle ligne ferroviaire de France et peut-être même d'Europe.
La SNCF vient tout juste de la fermer pour six mois de travaux.
La ligne est essentielle pour les communes qu’elle dessert.

Elle vient de fermer pour six mois. La ligne Béziers - Clermont-Ferrand, 6 heures 30 de trajet pour un peu moins de 400 kilomètres, est un ovni ferroviaire : un seul train par jour la parcourt en entier dans chaque direction. En tout, 22 gares sont desservies et six départements traversés. Les rames ont quelques années, mais les rails, eux, ont plus d’un siècle. La vitesse moyenne est de 60 kilomètres à l'heure.

"Je suis retraitée, j'ai le temps. Mais c'est très lent, on met quand même 24 heures pour se remettre du voyage", déplore une passagère face à la caméra du 20H de TF1, dans le reportage visible en tête de cet article. 

Ce matin-là, la rame a des allures de cour de récréation. Sur la centaine de passagers à bord, se trouve une bonne moitié d'élèves du lycée hôtelier de Saint-Chély-d'Apcher en Lozère. Ils sont internes et prennent ce train tous les lundis et tous les vendredis. Ils effectuent quatre heures de trajet pour commencer la semaine, sans Wi-Fi ni restauration à bord. Mais étrangement, personne ne s’en plaint vraiment. "Ça peut aider quand on n'a pas révisé la veille", s'amuse d'ailleurs un étudiant.

Tous en ont bien conscience : malgré ses défauts, la ligne Béziers - Clermont-Ferrand est vitale pour leur lycée, L'École Hôtelière Sacré-Cœur, une institution réputée de 900 élèves dans une commune de 4000 habitants. Plusieurs chefs étoilés y ont été formés. Environ 200 internes dépendent du train pour venir au lycée, qui est le deuxième employeur de la commune.

Le premier est l'usine d'ArcelorMittal, juste à côté. Elle reçoit chaque jour 700 tonnes de bobines d'acier, par le train. Grâce à lui, cela fait 10.000 camions de moins sur les routes, chaque année. Plus écologique, et sans doute plus économique. Sans le chantier de rénovation de la ligne, c'est l'avenir de l'usine qui pourrait être menacé. Découvrez la suite du reportage de TF1 dans la vidéo en tête de cet article.


La rédaction de TF1info | Reportage TF1 : L. Zajdela, P. Lormant, Q. Trigodet

Tout
TF1 Info