Grève à la SNCF : les régions qui devraient être plus touchées

par V. F | Reportage TF1: Valentin Depret et Yaël Chambon
Publié le 14 février 2024 à 16h52, mis à jour le 14 février 2024 à 17h02

Source : JT 13h Semaine

Le mouvement à la SNCF s'annonce d'ores et déjà très suivi : 7 contrôleurs sur 10 devraient cesser le travail ce week-end.
Malgré tout, la SCNF espère faire circuler un TGV sur deux, vendredi, samedi et dimanche.
Mais toutes les régions de France ne seront pas logées à la même enseigne.

À la veille d'un mouvement de grève des contrôleurs de la SNCF qui s'annonce d'ampleur, les voyageurs en gare de Bordeaux, ce mercredi 14 février au matin, sont dans l'expectative. Ainsi, Solal ne sait pas s'il va pouvoir partir ce week-end. "On veut partir à Chambéry pour skier, et on ne sait pas si le train sera maintenu ou pas. Ça met en péril nos vacances et on en avait besoin. Donc c'est assez triste", se désole-t-il dans le reportage de TF1 visible en tête de cet article. Des vacances au ski menacées, et pour lui, aucun plan B possible. 

Le Sud-Est épargné, le nord paralysé

La SNCF espère toutefois qu'un TGV sur deux sera en circulation pendant la grève, avec autant de rames classiques que de Ouigo et surtout une priorité pour les vacanciers qui sont au ski. "Tous les trains ne vont pas partir", a reconnu Christophe Fanichet, le patron de SNCF Voyageurs, ce mercredi sur Franceinfo, prévenant que "la circulation des trains sera fortement perturbée" à partir de 20h00 jeudi et jusqu'à 8h00 lundi. Tout en se voulant rassurant : "un TGV sur deux, ça ne veut pas dire un Français sur deux qui partira en vacances" mais "beaucoup plus que ça", a-t-il affirmé, "confiant" pour "ceux qui partent à la neige" et "surtout" pour le retour de "ceux qui sont partis la semaine dernière".

Dans le détail, voici ce que cela pourrait donner : les moyens devraient être concentrés sur les Alpes et les lignes vers Lyon et Grenoble. En revanche, il y a encore une incertitude sur Bordeaux et les Pyrénées. Tandis que Lille, Rennes, ou encore Brest, pourraient être les grands perdants. "La SNCF dispose de la liste des grévistes et donc la compagnie a la possibilité de déprioriser les trains qui n'ont pas ces destinations vers la neige. Par exemple, donner la priorité sur les destinations vers Aime-la-Plagne au détriment de Nantes", explique Maria Lee, spécialiste des transports chez Sia Partners. 

TF1

Par ailleurs, pour les Intercités de jour et de nuit, un train sur deux circulera vendredi, samedi et dimanche, tandis que le trafic est prévu "normal" pour les trains Ouigo classiques, et "perturbé" pour les liaisons européennes comme l'Eurostar, a annoncé la SNCF. Parmi les perdants figureront aussi les habitués des trains régionaux. Selon les syndicats, des TER seront bloqués si aucune négociation n'est envisagée. 

Concernant les quelque 9000 enfants qui doivent voyager seul avec le service Junior et Cie, le voyage est assuré pour 85% de ces jeunes, "et on va proposer une solution" aux autres, a promis Christophe Fanichet. Les clients, qui sont informés par SMS et courriel, sont encouragés à décaler leur voyage au lundi, voire à jeudi : "il reste de la place", a-t-il encore souligné. Pour autant, si votre train est supprimé, vous pourrez échanger votre billet gratuitement ou obtenir un remboursement intégral. 


V. F | Reportage TF1: Valentin Depret et Yaël Chambon

Tout
TF1 Info