Le 13H

Vignettes Crit’Air : à Toulouse, les voitures polluantes pourront rouler 52 jours par an

TF1 | Reportage Pascal Michel, Marion Larradet
Publié le 6 décembre 2022 à 16h06
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

À partir du 1er janvier prochain, les voitures arborant une vignette Crit’Air 4 ou 5 seront interdites dans le périmètre de la zone à faibles émissions (ZFE) de Toulouse.
Mais il existera des dérogations, limitées à 52 jours par an.

Voici le panneau qui fâche, celui qui vous donne ou pas le droit d'entrée dans la ville de Toulouse (Haute-Garonne). Si votre pare-brise affiche 4 ou 5, vous n'êtes pas le bienvenu. Il vaut mieux donc annoncer la bonne couleur. À partir du 1er janvier 2023, fini la tolérance. Les vieilles camionnettes, les voitures diesels trop polluantes ou les motos pétaradantes seront proscrites à Toulouse.

Une dérogation 52 fois par an

Pour ne pas être condamné à tourner en rond sur la rocade et pouvoir enfin entrer dans la ville, une dérogation va être bientôt accordée, mais il s'agit d'une dérogation limitée. En effet, la métropole toulousaine veut accorder une dérogation de 52 jours par an aux véhicules exclus de la zone à faible émission. "52 fois, il y en a qui en ont besoin pour travailler sur 365 jours, ce n'est pas assez", selon un automobiliste qui utilise sa voiture pour travailler. Ces 52 jours sont surtout destinés aux petits rouleurs. Et pour cela, ils devront à chaque fois remplir une autorisation. 

Lire aussi

À partir du 1er janvier 2024, seules les vignettes un et deux seront autorisées à circuler dans les ZFE. Les voitures ou les camionnettes trop polluantes qui braveront l'interdiction s'exposeront à une amende de 68 à 135 euros.


TF1 | Reportage Pascal Michel, Marion Larradet

Tout
TF1 Info