#ÉPISODE33 - Dans ce rendez-vous de notre rubrique Work, François Thibault, consultant en leadership et "soft skills", propose ses conseils pour "booster" votre carrière. Aujourd'hui, il nous explique comment utiliser au mieux ce confinement imposé pour être mieux avec soi-même.

Aujourd’hui, j’ai choisi de parler de la façon de réagir et rebondir, et en écrivant, j’ai eu envie d’un message plus personnel, de participer à l’effort national que représente ce confinement. C’est la raison pour laquelle, outre le sujet du jour, j’ai décidé d’offrir gratuitement mon dernier ouvrage – La recette du bonheur selon Picasso – pendant toute la période de confinement*. 

Et soudainement je suis resté chez moi. Je me suis mis à lire, à observer ma vie, à réfléchir à ce qui est essentiel. Il y a quelques années, cette épreuve aurait été aussi difficile à supporter pour moi que les plus grandes difficultés que j’ai dû surmonter dans ma vie : licenciement sans préavis à Londres, sortie d’une réunion où mon boss me dit que j’ai été inexistant, divorce… Tant d’épreuves que désormais je considère comme des sources d’apprentissage qui m’ont permis de progresser. Je sais désormais que c’est dans la difficulté, que l’on voit qui l’on est. Quand on est dos au mur, on doit rebondir. Cela s’appelle la résilience.

Le pouvoir de la résilience

Je vais vous donner 5 pratiques à utiliser en période de confinement pour vous relever et développer votre résilience. Peut-être avez-vous vu le film Rocky 4. A un moment, le boxeur Rocky Balboa encaisse les coups en pleine face, tombe, puis se relève avant les 10 secondes de la cloche, et, animé par l’amitié pour son ami décédé Apollo Creed, il gagne. Cette scène va me permettre de vous définir ce qu’est, et n’est pas la résilience.

Encaisser les coups est souvent assimilé à la résilience, mais ce n’est pas çà. La résilience, c’est quand Rocky se relève, rapidement. C’est donc davantage la capacité à rebondir vite plutôt que la capacité à encaisser ou faire le dos rond.

Comment rebondir

Et voici les trois ressources à prendre en considération pour rebondir : dans la difficulté, pendant une épreuve, ou après, on se dit qu’il faut souffler, prendre le temps avant de rebondir. Pour encaisser le choc. C’est une erreur à ne pas commettre. C’est justement là qu’il faut mettre son énergie et son talent pour rebondir en utilisant bien son temps. C’est ce qui explique pourquoi certains millionnaires ruinés redeviennent millionnaires très vite. Ils n’ont pas perdu de temps.

De même, nous attendons souvent d’être motivé pour agir ("J’irai faire du sport quand je me sentirai prêt, quand toutes les conditions seront réunies"). N’attendez pas, le temps est la ressource la plus précieuse. Si vous réfléchissez bien, la vie de tout le monde est déterminée par son utilisation de ces trois ressources : temps, énergie, talent.

Votre succès, bonheur, sérénité sont déterminés par celles-ci. Sachez que la science du bonheur (j’ai dit la science, pas des gourous) a prouvé que le bonheur dépend à 40% de soi. 10% étant lié à son statut, métier, lieu de vie et 50% lié à sa génétique (eh oui, on transmet nos maladies, mais aussi le bonheur). Et les 40% dépendent de l’utilisation de 3 ressources : notre temps, notre énergie, notre talent. Et elles sont limitées. Le temps passe vite. 90 ans est ce qu’on peut estimer que vous allez vivre, soit 4680 semaines (observez le graphique avec les 4680 semaines et posez-vous la question où vous en êtes actuellement. L’utilisez-vous bien ? ).

Sans énergie, pas de possibilité de rebondir. Votre voiture sans carburant ne vous emmènera pas loin. L’énergie physique vient par l’activité physique, la nourriture. L’énergie mentale est là quand aime ce qu’on fait. Le talent est une ressource que chacun possède. Le problème actuel de certains est résumé dans ce qu’Albert Einstein a dit : "Si vous jugez un poisson sur ses capacités à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu'il est stupide." 

Alors maintenant que vous comprenez que quoi qu’il arrive vous allez devoir rebondir, autant ne pas perdre de temps. Voici cinq moyens à utiliser pendant le confinement, maintenant, pas après la crise !

Et à la fin de cet article, j’ai compris que je n’étais pas en train de survivre mais de vivre. Ce confinement m’offre du temps, du bon temps.

*  Pour pouvoir lire gratuitement mon dernier ouvrage – La recette du bonheur selon Picasso – pendant toute la période de confinement, envoyez-moi un message à francois@ftconseil.com en m’indiquant votre adresse email et vous le recevrez en version numérique dans la journée.

> Cliquez ici pour retrouver les épisodes précédents.


François Thibault

Tout
TF1 Info