STRATÉGIE - Entretiens annuels et reprise de la croissance économique : c'est le moment pour demander une augmentation de salaire. Mais encore s'agit-il de bien savoir amener le sujet et argumenter. LCI a recueilli les conseils d'un spécialiste des ressources humaines pour le faire avec l'art et la manière. Suivez le guide.

Même avec un travail passionnant, il n'est pas évident de faire abstraction de la rémunération. Car, il faut bien le dire, le salaire reflète la valorisation de votre rôle dans l'entreprise. "La masse salariale, charges comprises, pèse lourd pour votre employeur. Mais bien utilisé, ce coût financier devient pour lui un gain de motivation, d'innovation, de disponibilité", rappelle à LCI Ghislain de Gestas, dirigeant du Cabinet de conseil en ressources humaines Tactic RH. 

Bien tournée, une demande d'augmentation est donc susceptible d'aboutir. Une démarche qui doit en effet presque toujours être initiée par le salarié car il est rare que le patron propose spontanément de revoir votre rémunération. Pour mettre toutes les chances de votre côté, voici cinq conseils avisés du gérant de Tactic RH.

Choisissez le bon moment

Rien ne vous empêche de demander une augmentation dans le cadre d'un entretien annuel mais plus vous avertirez votre hiérarchie en amont, mieux ce sera. Non seulement pour sensibiliser votre manager mais aussi pour éviter que votre demande soit noyée dans celles des autres.

Formalisez votre demande

Prévenez-le que vous souhaiteriez le voir dans un cadre confidentiel pour évoquer différents sujets sans forcément préciser qu'il s'agira de la rémunération. Une réalisation dans laquelle vous avez excellé - non pas en réalisant vos objectifs mais carrément en les dépassant - peut être l'opportunité de demander un rendez-vous. Mettez-y les formes : ne vous contentez pas d'aborder le sujet devant la machine à café. 

A noter : en fonction de l'organisation de l'entreprise, le manager est souvent un relais des demandes des collaborateurs auprès du pôle des ressources humaines, sachant que les augmentations sont généralement décidées par la direction générale.

Sachez quel montant vous visez

Pour savoir quel montant demander, consultez des études de rémunérations de différents cabinets afin de faire un état des lieux de ce que gagne telle personne avec telle ancienneté et tel diplôme dans telle organisation. Vous pouvez également solliciter vos collaborateurs pour leur demander combien ils gagnent car les employés d'une même entreprise n'ont pas toujours les mêmes rémunérations. Une façon de montrer que vous valez actuellement davantage sur le marché que le niveau auquel vous êtes entré. En cas de réponse positive, n'acceptez pas trop vite le montant proposé. N'oubliez pas qu'une augmentation est une négociation. 

Trouvez les bons arguments

N'arrivez pas les mains dans les poches en réclamant de but en blanc une augmentation. Il convient de préparer votre entretien en gardant à l'esprit qu'au fond l'entreprise prend en considération ce que vous lui coûtez et ce que vous lui rapportez (quelle que soit la nature de ce gain). Voici différents arguments susceptibles de convaincre.  

Ne tombez pas dans du chantage

Quand la situation semble bloquée, attention à ne pas tomber dans du chantage notamment si vous avez été abordé par des entreprises concurrentes. Si tel est le cas, vous pouvez faire état du salaire plus élevé qui vous a été proposé mais ne laissez pas entendre que vous partirez si vous n'obtenez pas d'augmentation. Une telle démarche casserait la confiance que votre manager a mise en vous, en vous missionnant sur des projets intéressants. Celui-ci risque alors de ne plus vous confier de dossiers stratégiques. 


Propos recueillis par Laurence Valdés

Tout
TF1 Info