CPF : le transfert depuis le DIF possible jusqu'au "début de la semaine prochaine"

MM avec AFP
Publié le 2 juillet 2021 à 16h26
Cette vidéo n'est plus disponible

Source : JT 13h Semaine

SOUPLESSE - L'afflux de demandes a poussé l'exécutif à retarder la date limite, pour les particuliers, pour transférer leurs Droits individuels à la formation (DIF) vers leur Compte personnel formation (CPF).

Les retardataires n'ont plus d'excuse. Alors que les salariés avaient théoriquement jusqu'au 30 juin pour effectuer le transfert de leurs Droits individuels à la formation (DIF) vers leur Compte personnel formation (CPF), cette possibilité sera "probablement fermée au début de la semaine prochaine", a indiqué, vendredi 2 juillet, le directeur des politiques sociales de la Caisse des Dépôts, Michel Yahiel.

La clôture de la manœuvre interviendra "une fois qu'on sera sûr qu'on absorbe la totalité des demandes qui nous sont faites", a-t-il assuré au cours d'un petit-déjeuner de presse organisé par l'Association des journalistes de l'information sociale (Ajis). Car d'après lui, il y a eu "un million de connexions" jeudi à la plateforme informatique gérée par la Caisse des dépôts.

Lorsqu'on vous téléphone, la première réaction à avoir, c'est de raccrocher

Michel Yahiel

Parmi ces nombreuses connexions, certaines concernaient spécifiquement le DIF, d'autres le CPF, alors que les salariés ont été assaillis ces dernières semaines par les appels ou SMS d'organismes les incitant à consommer leur CPF avant le 30 juin. 

Interrogé sur les fraudes au CPF, Michel Yahiel a affirmé qu'environ 10.000 comptes avaient été concernés sur 38 millions, pour un montant d'environ "dix à douze millions d'euros". Quelque 80 actions administratives ont été engagées, une vingtaine ayant donné lieu pour l'instant à un contentieux soit administratif soit pénal. "Lorsqu'on vous téléphone et qu'on prononce le mot CPF, la première réaction à avoir, c’est de raccrocher", a souri Michel Yahiel.

Lire aussi

Selon des chiffres du ministère du Travail communiqués mi-juin, 6,33 millions de compteurs DIF au total avaient été renseignés à cette date par leur titulaire depuis 2015. Pour les agents publics, le transfert est automatique. La Caisse des dépôts n'a pas communiqué vendredi de nouveau chiffre, soulignant que les demandes reçues doivent être "examinées" avant d'être validées.


MM avec AFP

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info