Ce jeudi, l'institut de sondage Ifop publie une étude baptisée "Le management au féminin : un non-sujet pour tout le monde ?".
Le document révèle de nombreuses discriminations au travail entre hommes et femmes.
Aujourd'hui, 37% des femmes se sentent discriminées sur leur lieu de travail contre 26% des hommes.

L'égalité est encore loin d'être là, dans le monde du travail en tout cas... Dans une étude intitulée "Le management au féminin : un non-sujet pour tout le monde ?" et publiée ce jeudi, l'institut de sondage Ifop révèle les très nombreuses discriminations qui perdurent encore en 2024 en entreprise. 

Ainsi, sur 2500 personnes représentatives de la population française et âgées de 18 ans et plus, dont 1254 personnes en activité professionnelle, 53% indiquent avoir déjà entendu des remarques sexistes visant une femme manager, soit plus d'une femme sur deux. Les jeunes femmes (74% des 18-29 ans) sont les plus exposées à ce type de remarques, les plus fréquentes étant celles sur le physique (31%) et celles sur les compétences (31%). 

Parmi les personnes les plus sexistes : les jeunes. Ainsi, 34% des hommes de moins de 35 ans préfèrent travailler sous les ordres des hommes.

Une femme sur trois victimes de discrimination

Outre le sexisme, près d'une femme sur trois indique avoir été victime de discrimination. Ainsi, selon les chiffres dévoilés par l'Ifop, 37% des femmes se sentent discriminées sur leur lieu de travail contre 26% des hommes.

Cette perception est encore plus prononcée chez les femmes managers (50%), celles travaillant dans l’industrie (56%), et les jeunes femmes de 18 à 29 ans (43%). Enfin, 22% des femmes pensent avoir été discriminées lors de demandes d’augmentation de salaire.

Aujourd'hui, 29% des actifs trouvent qu'il est plus facile de travailler avec un homme plutôt qu'avec une femme, contre 39% en 1987. Près de 40 ans plus tard, le changement tarde à venir... 


A.S

Tout
TF1 Info