Les fonctionnaires ont-ils "perdu 20% de pouvoir d'achat en vingt ans" ?

Publié le 11 avril 2024 à 16h05

Source : TF1 Info

Le gouvernement souhaite que les fonctionnaires puissent à l'avenir être licenciés plus facilement, remettant en cause "l'emploi à vie" dont ils bénéficient.
Les députés LFI montent au créneau et soulignent que les membres de la fonction publique ont perdu 20% de pouvoir d'achat lors des deux décennies écoulées.
Le gel du point d'indice a en effet entraîné un fort décrochage, qui se traduit dans les chiffres.

Le ministre de la Fonction publique Stanislas Guerini entend lever "le tabou du licenciement dans la fonction publique". Une déclaration qui passe mal chez les syndicats, et qui a suscité une vive opposition dans les rangs de la gauche. Des députés LFI ont notamment manifesté leur mécontentement : "On n'arrive plus à recruter des fonctionnaires, dont les salaires ont perdu 26% de leurs valeurs depuis vingt ans", glisse par exemple l'élu des Bouches-du-Rhône Hendrik Davi. Dans la même veine, sa collègue Aurélie Trouvé avance un chiffre légèrement inférieur : "Les fonctionnaires ont perdu 20% de pouvoir d'achat en vingt ans", déplore-t-elle.

Un long gel du point d'indice aux lourdes conséquences

Pour évaluer la véracité des déclarations de ces parlementaires, il faut s'intéresser à la valeur du point d'indice. Celle-ci "sert de base au calcul du traitement brut des fonctionnaires, magistrats, militaires et agents contractuels de la fonction publique rémunérés par référence à un indice", résument les sites gouvernementaux. En théorie, ce point d'indice voit sa valeur varier. Chaque année, des négociations sont censées avoir lieu entre le gouvernement et les syndicats de fonctionnaires. Il s'agit alors de compenser les effets de l'inflation, de manière à permettre aux agents de la fonction publique de voir leur niveau de rémunération s'adapter au coût de la vie. 

Si des députés évoquent une baisse du pouvoir d'achat des magistrats, enseignants et autres pompiers, c'est précisément parce que les revalorisations du point d'indice ont été suspendues durant de longues périodes au cours des vingt dernières années. Un "gel" observé notamment de 2010 à 2016, puis entre 2017 et 2022, des mesures d'économies, visant à réduire les dépenses de l'État. Si des systèmes de primes ont souvent été mis en place pour tenter de rehausser les niveaux de rémunération, les agents de la fonction publique ont constaté une baisse de leur pouvoir d'achat. 

Pour mesurer cette évolution et la comparer aux chiffres avancés par les représentants de La France insoumise, il est possible de se référer à un petit outil développé par le blog "Épicycle". Basé sur des données publiques, il est construit à partir de la valeur du point d’indice de la fonction publique et de l'indice des prix à la consommation fourni par l'Insee. En pratique, il propose de visualiser l'évolution du point d'indice observé depuis plusieurs décennies, ainsi que de la comparer à la valeur qui aurait été celle du point d'indice s'il avait été revalorisé en suivant l'inflation. 

La forte inflation observée ces dernières années a accentué la baisse de pouvoir d'achat des fonctionnaires.
La forte inflation observée ces dernières années a accentué la baisse de pouvoir d'achat des fonctionnaires. - Capture écran du blog Epicycle

En prenant 2004 comme année de référence, on observe par le biais de rapides calculs que le pouvoir d'achat a diminué pour les fonctionnaires de l'ordre de 23% en l'espace de deux décennies. Les dernières années, marquées par l'inflation, ont creusé cet écart : début 2021, la diminution de pouvoir d'achat s'établissait en effet à 16,9% par rapport à 2004.

En résumé, les élus LFI ont globalement raison lorsqu'ils soulignent que les agents de la fonction publique ont été assez durement touchés par le gel du point d'indice. Les chiffres qu'ils avancent manquent toutefois de précision, se révélant trop ou pas assez élevés par rapport à la réalité.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info