Taxis, nuits d’hôtel… Voici ce que la grève coûte aux entreprises parisiennes selon le Medef

la rédaction de LCI
Publié le 16 janvier 2020 à 12h35
Taxis, nuits d’hôtel… Voici ce que la grève coûte aux entreprises parisiennes selon le Medef

Source : AFP

IMPACT - Le Medef a fait un sondage auprès de l'ensemble de ses adhérents : pendant la grève, 97% des chefs d’entreprises parisiens ont proposé des solutions à leurs salariés pour qu'ils puissent venir travailler. Pour une facture non négligeable selon les estimations qui en ressortent.

On le sait, la grève, et notamment celle des transports, a un impact fort à Paris, bien plus qu’en province. Sur les restaurants, vides le soir, les théâtres, les musées, le tourisme... Mais elle en a aussi pour les entreprises. Le Medef Paris a sondé ses adhérents sur le sujet pour établir  un "bilan du coût de la grève pour les entreprises parisiennes après de 40 jours consécutifs de perturbations". 

Car pour pouvoir continuer à fonctionner normalement, beaucoup ont dû aménager l’organisation du travail, ont parfois remboursé la location d'espace de coworking, payé une nuit d’hôtel… Au total, 97% des chefs d’entreprises parisiens disent ainsi avoir proposé dès le premier jour de grève des solutions à leurs salariés. Et selon les calculs du Medef Paris, ils ont dépensé, pour 40 jours de grève, 233 euros par salarié. Soit 8 euros par jour et par salarié.

Lire aussi

Système D et horaires adaptés

D’après le sondage réalisé auprès des 10.000 adhérents revendiqués par le Medef Paris (environ un sur dix y a répondu), 55% des entreprises ont financé des solutions alternatives de transport pour leurs employés. Afin de les héberger, 18% des sondés assurent avoir contribué au financement de la location d’un logement à proximité du lieu du travail habituel pour leurs salariés, avec en moyenne une aide de 76 euros par nuit dans Paris intra-muros. Les sociétés sondées sont par ailleurs 36% à avoir pris en charge le financement de places de co-working, avec une moyenne de 20 euros par jour et par salarié. Et 19% d'entre elles ont pris en charge une partie des courses VTC, taxi, covoiturage ou mobilités douces, avec un remboursement moyen de 24 euros par déplacement et par salarié. Enfin, 4% des entreprises ont participé au financement de la garde d’enfant quand l’école était en grève. 

Outre la logistique, les entreprises ont aussi dû adapter leur organisation : 42% ont révisé les plannings des salariés avec des horaires aménagés, 58% ont utilisé le télétravail, avec une moyenne de 1,5 journée par semaine, et 65% des réunions externes prévues ont été reportées (22% des salariés ont utilisé la visioconférence en remplacement).

La grève a coûté un milliard d'euros à la RATP et la SNCF, calcule le gouvernementSource : TF1 Info
JT Perso

"Ce mouvement social à durée illimitée pèse lourdement sur la performance des entreprises et la confiance dans les investissements", conclut le Medef dans son communiqué. Pour autant, les salariés sont restés très impliqués : 95% des dirigeants se déclarent satisfaits du taux de présence dans l’entreprise, "compte tenu des conditions".


la rédaction de LCI

Sur le
même thème

Articles

Tout
TF1 Info