RETROUVAILLES - Ce mercredi 9 juin marque le retour de nombreux salariés sur leur lieu de travail. Parmi les joies de la vie en entreprise, la cantine, qui va devoir appliquer de nouvelles règles.

Fin du télétravail à 100% et de la solitude à table à la cantine. À partir de ce mercredi 9 juin, la France entame la troisième phase de son déconfinement avec un nouveau protocole sanitaire dans les entreprises. Publié le 2 juin sur le site du ministère du Travail, il assouplit les règles pour lutter contre l’épidémie de Covid-19 dans la sphère professionnelle.

Voici concrètement ce qui change pour la restauration d'entreprise. 

Le retour des "moments de convivialité"

Dans les cantines, fini le repas obligatoirement seul. Comme dans les restaurants, les salariés pourront "déjeuner seul ou en groupe de six personnes maximum, venant ensemble ou ayant réservé ensemble, afin de limiter le nombre de contacts", indique le site du ministère. Une distance de deux mètres doit également être respectée entre les tables occupées "sauf si une paroi fixe ou amovible assure la séparation physique". 

Face à ces nouvelles règles, dans certains restaurants d'entreprise, fermés depuis huit mois, l'heure était aux dernières mesures et au réaménagement de la salle. "On a bien deux mètres", mesure ainsi Nicolas Roque, le directeur d'un restaurant, dans le reportage de TF1 en tête de cet article. "Les convives peuvent manger en toute sécurité", se félicite-t-il. Côté salariés, on est plutôt satisfait. "Ça va faire revenir les moments de convivialité", se réjouit une jeune femme dans la vidéo en tête de cet article. "C'était un peu frustrant de devoir être séparé à table. C'était un peu compliqué aussi au niveau des places", renchérit sa collègue. La jauge est néanmoins limitée à 50% de la capacité totale. 

Dans les files d’attente et pour tout déplacement au sein du restaurant, les convives doivent par ailleurs "respecter une distanciation d’un mètre" et porter un masque. Enfin, même si la pause déjeuner en groupe redevient possible, il est demandé aux restaurants d’entreprise de poursuivre, dans la mesure du possible, la mise à disposition de "paniers repas à emporter et à consommer sur le poste de travail pour tout ou partie des convives" afin d'éviter d'engorger les lieux.

Un système déjà en place dans le restaurant de Nicolas Roque : les salariés commandent via une application. "J'ai le choix entre les entrées, les plats, les desserts. Je choisis ensuite mon créneau horaire et je suis directement débité sur mon solde badge", explique un employé. Une fois la commande passée, chacun récupère à tour de rôle son repas au comptoir. "Ça permet de pouvoir manger au bureau, manger chaud, sans forcément manger des salades et des sandwichs", avance son collègue.

Ce dispositif est plébiscité par le plus grand nombre. À tel point que certains se font livrer directement à leur bureau. Chaque midi, 20% des salariés de cette entreprise optent pour cette nouvelle façon de déjeuner. 


V. F

Tout
TF1 Info