Tensions de recrutement : le gouvernement dévoile son nouveau plan

Aurore Briffod avec AFP
Publié le 14 octobre 2022 à 6h39
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Le ministre du Travail Olivier Dussopt annonce de nouvelles mesures pour faire face aux difficultés de recrutement.
Parmi les mesures, la création de "viviers de demandeurs d’emploi" et un renforcement des contrôles pour ceux "susceptibles de travailler dans un métier en tension".

Après un premier plan en septembre 2021, le gouvernement dévoile un nouveau plan de lutte contre les tensions de recrutement. Dans une interview au Figaro publiée ce jeudi 13 octobre, le ministre du Travail revient sur les principales mesures mises en place très prochainement. Avec ce nouveau plan, "il s’agit d’aller plus loin et avec plus d’efficacité", assure Olivier Dussopt. 

"Dès ce vendredi, nous allons mettre en place de nouvelles actions avec Pôle emploi pour créer dans les territoires des viviers de demandeurs d’emploi, qui seront vite mobilisables et employables pour pourvoir les métiers les plus en tension", annonce le ministre. Pour répondre aux besoins de recrutement des trois secteurs "les plus en tension" (hôtellerie-restauration, santé et transport-entreposage), chaque agence constituera un "vivier" de 100 à 150 demandeurs d’emploi. L’idée est qu’ils soient "rapidement opérationnels" après avoir suivi une courte formation. 

Les contrôles des demandeurs d'emploi renforcés

Le gouvernement souhaite également "renforcer le contrôle en recherche d’emploi de ceux susceptibles de travailler dans un métier en tension". Olivier Dussopt détaille : "Nous demandons une plus grande sévérité quand ces demandeurs d’emploi ne viennent pas à un job dating avec des entreprises qui recrutent." Objectif affiché : que "fin 2022, 500.000 contrôles aient été effectués". À titre de comparaison, en 2019, Pôle emploi a fait environ 400.000 contrôles. 

Lire aussi

En septembre 2021, le précédent gouvernement avait déjà lancé un plan pour former davantage de salariés et demandeurs d’emplois. Au total : 1.4 milliard d’euros avaient été débloqués. Le ministre assure que "les résultats sont là : 380.000 demandeurs d’emploi ont été accompagnés en un an vers l’emploi, dont 280.000 chômeurs de longue durée et parmi ces derniers, 146.000 de très longue durée. Plus d’un million d’emplois ont également été pourvus par Pôle emploi sur la période".


Aurore Briffod avec AFP

Tout
TF1 Info